Nintendo Wii U : elle pourrait être vendue à perte

Depuis le mois dernier, on connait tout de la Wii U de Nintendo ! Tout ! Absolument tout ! Son prix, sa date de sortie et tout le tralala habituel. C’est donc à partir du 30 novembre qu’il sera possible de profiter de la nouvelle console de salon de la firme nippone. Deux packs seront d’ailleurs proposés, et on pourra ainsi opter pour le pack basique vendu à 299€ ou bien pour le pack premium vendu à 349€. Vous trouvez ça cher ? Moi aussi mais si l’on en croit Bloomberg, alors Nintendo aurait fait de gros efforts de ce côté-là. Tenez, il se pourrait même que la Wii U soit vendue à perte et c’est une information qui vient tout droit d’un représentant de la firme !

C’et Yoshihiro Mori qui se serait exprimé sur la question en présentant les résultats financiers de sa firme. Sachant qu’il occupe le poste de directeur général chez Nintendo, on peut partir du principe qu’il sait de quoi il parle. Et notre brave homme aurait ainsi indiqué : “Les coûts de fabrication sont élevés et nous avons fixé le tarif de la machine à un niveau acceptable”. Bon, évidemment, on ne peut pas dire que cela soit très clair mais on peut quand même déduire pas mal de choses de ces déclarations.

Nintendo Wii U : elle pourrait être vendue à perte

Quoi ? Et bien déjà que la Wii U coûte vraiment très cher à Nintendo. Ce qui n’a rien d’étonnant, d’ailleurs, puisque cette dernière s’impose à la fois comme une console de salon et à la fois comme une console portable. En d’autres termes, sa puissance est répartie à la fois sur la boite qui se branche sur le téléviseur et à la fois sur le gamepad. D’un certain sens, c’est un peu comme si Nintendo avait produit deux consoles en une. Et si l’on ajoute à cela toutes les fonctionnalités dites de motion, on se dit que la Wii U ne doit effectivement pas être donnée.

Mais voilà, le truc, c’est que les gamers ne dépenseraient jamais 500€ ou 600€ pour une console, et encore moins pour une console construite par Nintendo. Dans ce contexte, il n’est pas étonnant que la firme ait décidé de rogner au maximum ses marges. C’est même dans son intérêt et le président de Nintendo semble d’ailleurs en avoir conscience puisqu’il a lui-même indiqué que l’objectif de Nintendo consiste avant tout à développer un modèle économique sain en s’appuyant à la fois sur les ventes de consoles et sur les ventes de jeux. Yep, car au final, le marché le plus juteux, c’est bien celui-ci. Et de toute manière, sans un bon catalogue de jeux, une console n’est rien.

Via