Nirvana – Live sur Canal +

C’était le 4 février 1994 et je n’étais encore qu’un gosse à l’époque lorsque je suis tombé sur le court passage de Nirvana à l’émission Nulle Part Ailleurs, animée à l’époque par Antoine de Caunes. Et là, c’est le choc, je tombe complètement amoureux de ce groupe, de Kurt Cobain et de cette solitude qui émanait de lui et qui me rappelait tant la mienne. Nostalgie, quand tu nous tiens…

Vous l’avez sans doute remarqué mais aujourd’hui, la plupart des émissions télévisées sont tellement aseptisées qu’on en vient à se demander si elles sont animées par des êtres humains faits de chair et de sang. Seulement, et on l’oublie de plus en plus, cela n’a pas toujours été le cas. Un peu comme ce concert inattendu, complètement déjanté, de Nirvana sur les plateaux de Nulle Part Ailleurs, une émission qu’elle était vraiment bien.

Et je me revois, tout juste âgé de 13 ans, en train de découvrir un groupe, un chanteur, comme je n’en avais jamais vu. Tout commence bien, Kurt nous enchaîne un ou deux titres et très vite le public commence à s’agiter. On sent que la pression monte, Antoine de Caunes se retrouve complètement dépossédé de sa propre émission et le groupe enchaîne les morceaux à un rythme frénétique, presque diabolique.

A l’époque, comme aujourd’hui d’ailleurs, la France était complètement à la bourre sur les autres pays. On ne connaissait du rock que les titres qui passaient à la radio, ou bien qu’on s’échangeait sous le coude entre amis. Mais de vrais concerts, je n’en avais jamais vu. Jusqu’à mes 13 ans, jusqu’à ces onze minutes de pure bonheur, je ne pensais même pas que cela pouvait exister, que des mecs comme ça pouvaient donner autant de leurs tripes.

Forcément, j’ai fouiné un peu mais j’ai fini par vous dénicher ce court passage qui a changé une bonne partie de ma vie.

Et Kurt, où que tu sois, je tiens à te remercier pour tout.

Mots-clés funmusiquevidéo