Web

Nirvana, un gestionnaire de tâches en ligne

Souvent, mon iPhone me sauve la vie. Ayant malheureusement une mémoire très sélective qui ne s’embarrasse pas de données superflues (genre la date limite pour payer ses impôts), j’ai pris pour habitude de tout noter. Le plus marrant étant qu’il me suffit de noter les trucs pour les retenir, hein. Cela dit, le fait est que j’aime bien pouvoir gérer mes tâches et c’est la raison pour laquelle j’ai tout de suite eu envie de tester Nirvana en recevant mon invitation.

Nirvana, la page d'accueil

Car en effet, Nirvana est un gestionnaire de tâches en ligne qui va vous permettre de gérer très facilement votre vie personnelle et votre vie professionnelle. Un boulot à rendre pour le 12 décembre à 8h32 ? Un rendez-vous important avec votre dealer de crack le soir même ? L’anniversaire de votre femme / copine / mec / castor chinois ? Pas de problème, Nirvana est là est c’est justement à ça qu’il sert.

Pour commencer, on va parler un peu de design histoire de se faire du bien. Et de ce côté, il faut avouer que Nirvana a vraiment beaucoup de gueule. Directement inspirée des applications Mac (je pense notamment à Mail), son interface est tout simplement sublime. Très épurée, elle laisse ainsi la place à l’essentiel, à savoir les tâches et les différentes fonctionnalités pour les gérer en quelques clics.

Nirvana, le gestionnaire des tâches

Sur la gauche, on retrouve donc une grande colonne avec tout un tas de raccourcis permettant d’accéder aux tâches du jour, aux tâches à venir, aux projets, aux tâches archivées ou encore à celles qu’on a foutu à la poubelle. L’ensemble est très réactif et durant mon test aucun temps de latence n’a été à déplorer. Sur la droite, on retrouve la liste des différentes tâches. Il est possible de modifier leur affichage afin d’y voir plus clair. Même chose, en un ou deux clics on peut les afficher sous la forme d’une liste ou sous des formes un peu plus détaillées.

Concernant la création des tâches, là encore l’assistant est très bien foutu. On lui donne un nom, une description et une date. Une fois cette dernière information remplie, on a la possibilité d’indiquer à quel moment on souhaite être alerté.  Seul bémol, il est vraisemblablement impossible de choisir une heure spécifique. En revanche, point positif, on peut taguer la tâche ce qui nous permet ensuite de filtre leur affichage en fonction de leur nature.

Nirvana, les projets

Les projets, quant à eux, sont radicalement différents des tâches mais sont très intéressants à utiliser. En effet, ils servent à construire des batteries de tâches. En gros, imaginons que vous ayez un gros projet web. Histoire de bien le préparer, vous allez planifier ses différentes étapes, de la conception à la réalisation. Pour chacune de ces étapes, il suffira donc de créer une tâche bien spécifique et de regrouper ces dernières au sein d’un même projet. Comme ça, on a une vision globale de ce qu’il nous reste à faire.

Alors bien entendu, Nirvana n’est pas non plus parfait. Il manque ainsi certains éléments, comme la synchronisation avec des appareils mobiles (genre mon iPhone) ou encore de pouvoir visualiser les tâches d’un projet sous la forme d’un workflow. Cela dit, en l’état, il faut avouer qu’il reste très intéressant et qu’il mérite bien qu’on y jette un coup d’œil.

Mots-clés gestionpratique