No Time to Die : Daniel Craig explique pourquoi il a rempilé

Après s’être fait longtemps désirer pour incarner le James Bond de No Time to Die, le très courbaturé Daniel Craig a récemment expliqué pourquoi il a accepté de reprendre son rôle, possiblement pour l’ultime fois.

Un James Bond, ça fuse, mais plusieurs James Bond, ça use. Quand, en 2006 avec Casino Royale, Daniel Craig a succédé à Pierce Brosnan dans l’incarnation de l’agent 007, il ne s’attendait probablement pas à une telle longévité de sa part.

James Bond en pleine action

James Bond en pleine action (capture YouTube)

Quantum of Solace avait suivi en 2008, avant que Skyfall en 2012 et Spectre en 2015 ne mettent Daniel Craig à égalité avec son prédécesseur. La lassitude aurait pu finir par s’emparer de l’acteur britannique mais ce serait davantage l’implication physique demandée à chaque tournage qui l’aurait fragilisé, au point de le faire sérieusement réfléchir quant à un cinquième film.

007 : Daniel Craig aurait eu des regrets de partir après Spectre

C’est auprès d’Empire que Daniel Craig s’est clairement exprimé au sujet de sa décision de rempiler pour No Time to Die. Mais pour commencer, il a indiqué que si le film célébrant le 25e anniversaire de Bond au cinéma s’était fait sans lui, il n’en aurait pas fait une maladie :

“Si [je n’avais pas été de la partie], le monde aurait suivi son cours comme si de rien n’était et je m’en serais très bien porté.” Avant de reconnaître que “quelque part, j’avais l’impression que nous devions terminer quelque chose. Si j’étais parti après Spectre, quelque part dans un coin de ma tête m’aurait dit, ‘J’aurais aimé en faire un de plus'”.

Une envie qui pourrait notamment s’expliquer par l’idée que Daniel Craig se faisait de l’évolution de son personnage :

“J’ai toujours eu dans ma tête comme une idée secrète sur l’ensemble, et où je voulais l’emmener. Et Spectre n’était pas cette destination. Mais j’ai le sentiment que c’est le cas [avec No Time to Die].”

No Time to Die, dont la première bande-annonce a été diffusée en début de mois, se découvrira dans les salles obscures en avril 2020. Et après, les rumeurs quant au successeur de Daniel Craig iront bon train, comme cela avait été le cas quand le 25e long-métrage James Bond n’avait pas encore son titre définitif.