Noir Désir – Tostaky

Décidément, cette fête de la musique m’aura rendu vraiment nostalgique de tous ces groupes que j’écoutais, que j’écoute encore et que je ne cesserai jamais d’écouter. Un peu comme Noir Désir, le groupe rock qui a bercé mon adolescence d’anarchiste contestataire. Et finalement, sur ce dernier point, je me dis que je n’ai pas beaucoup changé…



Groupe bordelais fondé dans les années 80, Noir Désir est surtout connu pour son chanteur charismatique, Bertrand Cantat, un passionné de lettres dont les textes oscillent toujours entre la poésie, le lyrisme et les calembours. Le tout sur une rythmique endiablée, entrecoupées d’accords virulents et de cris désespérés.

Car ce qui caractérise surtout Noir Désir, c’est son engagement face à toutes les injustices de nos sociétés modernes. Bertrand dénonce tout, la mondialisation, le fascisme comme le capitalisme, des thèmes difficiles qu’il aborde toujours avec énormément de justesse et de sensibilité. Des qualités très rares aujourd’hui, qui ont fait de ce groupe un incontournable du genre.

En ce qui me concerne, c’est au lycée que j’ai connu Noir Désir, au travers de son titre Tostaky. A l’époque, de nombreuses manifestations secouaient tout le système enseignant et je dois bien avouer que sans Bertrand, je ne me serais peut-être pas autant engagé pour essayer de faire changer les choses.

Alors soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien… Et comme disait le Ché, « No Pasaran » !

Mots-clés clipmusiquevidéo