Nokia Here : Nokia Maps 2.0

Hier soir, Nokiaa convié la presse à un évènement spécial durant lequel la firme a levé le voile sur un tout nouveau service qui s’impose comme le digne successeur de Nokia Maps. Très sobrement nommé Here, ce dernier reprend à son compte toutes les fonctionnalités de son prédécesseur, bien sûr, mais il va également plus loin en proposant une toute nouvelle interface et en faisant la part belle aux vues en 3D. Une belle claque comme on les aime, donc, et un service qui n’aura sans doute aucun mal à s’imposer sur le marché. Oui, surtout que ce dernier est actuellement disponible sur toutes les plateformes !

Comme son plus gros concurrent, Google Maps pour ne pas le nommer, Nokia Here est disponible dans n’importe quel navigateur web évolué et donc dans n’importe quel navigateur capable de gérer les dernières technologies du moment. C’est bien, évidemment, mais le mieux reste à venir puisque ce dernier se décline également en version mobile. Il est ainsi possible d’accéder à Here depuis n’importe quel terminal nomade en vous rendant à l’adresse suivante : m.here.net. Précisons en outre que si une application dédiée est disponible sur Windows Phone, un autre outil du même genre devrait débarquer très prochainement sur iOS. D’après les derniers bruits de couloir, l’application serait même en cours de validation. On va donc croiser les doigts et espérer que cette dernière passe entre les mailles du filet.

Nokia Here : Nokia Maps 2.0

Nokia Here : l’interface et les fonctions de base

On va commencer par le début (c’est mieux comme ça) et se concentrer en premier lieu sur l’interface du service. Une interface très claire, très jolie à regarder et très facile à utiliser. Tout en haut, on trouvera ainsi une large bande horizontale contenant divers éléments comme le logo du service, un champ de recherche, un bouton pour accéder aux itinéraires, un bouton pour accéder aux collections, un bouton pour accéder au créateur de carte et une série de lien pour télécharger les applications mobile, ouvrir l’aide, fouiner dans les préférences ou se connecter à l’aide de son compte.

Concernant la recherche, pas de grosse surprise. On commence à saisir quelques caractères et une liste apparaît pour nous suggérer différentes destinations. Une fois qu’on a trouvé ce qu’on cherche, on clique sur le lien et une barre latérale va automatiquement apparaître sur la partie gauche de l’écran. Cette dernière va nous servir à pas mal de chose, on pourra “collecter” le lieu et donc l’ajouter à nos favoris, calculer un itinéraire ou bien le partager (par mail, sur Twitter, sur Facebook, sur Delicious et ainsi de suite). Sur le plan et donc à droite, nous verrons apparaître un curseur positionné sur le lieu sélectionné, curseur qui s’accompagnera d’une jolie petite fenêtre reprenant globalement les mêmes options que celle de la barre latérale. Le tout avec un petit ajout, à savoir la note obtenue par le lieu en question.

L’onglet “Itinéraires”, comme son nom l’indique, va vous permettre de… calculer des itinéraires. Là encore, après avoir cliqué dessus, une barre latérale va apparaître sur la gauche et on trouvera toutes les options dont nous aurons besoin pour créer notre itinéraire. On pourra ainsi indiquer l’adresse de départ, l’adresse de destination et le mode de locomotion. Contrairement à ce que l’on trouve sur les derniers Lumia de Nokia, nous n’aurons le choix qu’entre deux choses : la balade en voiture et la balade à pied. Il faudra donc attendre encore un peu pour pouvoir profiter des transports en commun. En revanche, en cliquant sur le lien option, nous aurons la possibilité de demander au service de nous afficher certains éléments comme les tunnels, les ferries, les autoroutes ou encore les péages.

L’onglet “Collections”, quant à lui, va vous permettre d’accéder rapidement à tous les lieux enregistrés et donc à tous ces endroits que vous avez ajouté à vos favoris. Ce qui vous permettra, par la suite, d’y accéder en un clic. Très pratique, surtout pour ceux qui adorent passer leurs journées à me promener aux quatre coins du globe. Toutefois, pour profiter de cette fonctionnalité, il faudra impérativement disposer d’un compte Nokia.

Passons à présent à l’onglet “Map Creator”. Comme son nom l’indique, ce dernier va vous permettre d’annoter certaines cartes pour ajouter des routes, des tunnels, des ponts et des lieux. Here est donc orienté vers le collaboratif et c’est sans aucun doute l’un de ses meilleurs atouts. Néanmoins, là encore, il faudra commencer par créer un compte Nokia pour profiter de cette fonctionnalité.

Nokia Here : Nokia Maps 2.0

Nokia Here : les cartes et la vue 3D

Un service de cartographie qui propose plein de fonctionnalités, c’est une bonne chose, mais cela ne sert à rien si les cartes ne suivent pas derrière. Et de ce côté là encore, Nokia n’a absolument rien à envier à la concurrence. Ce qui n’a finalement rien de très étonnant puisque cela fait maintenant plusieurs années que le constructeur finlandais entretient une véritable histoire d’amour avec la cartographie. Je me souviens d’ailleurs d’une démonstration de Nokia Maps sur Symbian durant LeWeb’10 qui m’avait particulièrement impressionné.

Très clairement, donc, les cartes de Nokia Here sont très complètes. Mieux, elles sont également très rapides à s’afficher. Notez d’ailleurs que j’ai testé le service hier soir et juste après l’annonce officielle du constructeur. Et alors même que ce dernier était pris d’assaut par des milliers de Geeks affamés, je n’ai pas constaté la moindre latence.

Sur chaque carte, on va bien évidemment trouver une série d’options particulièrement intéressantes. En quelques clics, on pourra ainsi décider d’afficher les conditions de circulation mais aussi tous les moyens de transport de la zone de notre choix. Très bien foutu, évidemment, mais les ingénieurs de Nokia ne se sont pas arrêtés là. Non, parce que ces derniers ont également implémenté une autre fonction qui risque d’être utile à un bon nombre d’entre vous, une fonction qui vise tout simplement à afficher tous les lieux situés à proximité de notre localisation. Alors attention, parce que cette fonctionnalité est encore en cours de développement, pour le moment elle ne fait donc pas grand chose, mais quand on sait ce dont est capable Nokia (il suffit de jeter un oeil à l’application “Explore” intégrée aux Lumia 820 & 920 pour s’en faire une idée), on se dit que c’est quand même très prometteur.

Je n’en ai pas encore parlé, mais Nokia Here permet bien évidemment à l’utilisateur de changer de vue et donc de passer en mode “plan” ou en mode “satellite” à loisir. Sympa, mais le service va un poil plus loin en proposant d’autres vues comme celle visant les terrains (avec les dénivelés qui vont bien) ou encore… la vue en 3D ! Si on sélectionne cette option, alors tous les bâtiments s’afficheront en trois dimensions, ce qui ne manquera évidemment pas de donner un peu de cachet à vos visites virtuelles.

Notez cependant que la vue en 3D n’est pas encore disponible pour toutes les villes. Ceci étant, le résultat est vraiment bluffant. On peut d’ailleurs préciser que cette fonction a vu le jour suite au rachat de la société EarthMine et c’est donc grâce au travail accompli par cette dernière que Nokia a pu mettre au point ce magnifique outil. La firme a d’ailleurs poussé le concept assez loin en intégrant un bouton permettant de basculer la vue en… vraie 3D ! Mais attention parce que les lunettes qui vont bien ne sont pas fournies avec le service.

Et puis, il y a aussi le mode “Chaussée” qui reprend le même concept que le Street View de Google et qui vous permettra donc de vous promener en vrai dans les rues des plus grandes villes du monde. On pourra ainsi faire coucou aux passants (leur visage a d’ailleurs été flouté pour l’occasion) et arpenter certaines des avenues les plus connues au monde. Magnifique.

Nokia Here : Nokia Maps 2.0

Nokia Here : le bilan

Comme mentionné un peu plus haut, cet article a été écrit hier soir, après une journée particulièrement chargée et autant dire que votre humble serviteur n’était pas spécialement motivé à écrire de l’article. Et là, et bien la magie a opéré. Nokia Here m’a littéralement bluffé, il m’a fait l’effet d’une vraie claque et c’est un peu comme si j’avais d’un coup avalé deux ou trois litres de café. Parce que bon, des services aussi agréables à utiliser, aussi complets et aussi percutants, il n’y en a quand même pas beaucoup.

Mais la question, c’est finalement de savoir comment se positionne Here par rapport à la concurrence. En fait, c’est très clair, de mon point de vue, le nouveau service de Nokia se partage la première place du podium aux côtés de Google Maps. Voilà, c’est dit, c’est lâché et vous allez pouvoir laisser exploser votre colère. Toutefois, avant de commencer à sortir les fourches et les torches, prenez quand même le temps de le tester.

Voilà, c’est dit, j’ai adoré Nokia Here et quelque chose me dit qu’il en ira de même pour un bon nombre d’entre vous.

Bonne balade !