Nokia N1 : elle en a dans le coffre !

La Nokia N1 vient tout juste de passer ses valises sur le territoire chinois, et elle est déjà passée entre les mains de plusieurs experts. Ces derniers n’ont évidemment pas trouvé mieux que de faire tourner AnTuTu et GFX Bench dessus histoire de voir ce qu’elle a dans le ventre. Et devinez quoi ? Elle s’en sort apparemment très bien, et elle ferait même mieux que la plupart des autres tablettes tactiles du marché.

Alors bien sûr, un benchmark reste un benchmark, et il doit être pris comme un simple indicateur. Ceci étant, ces solutions sont aussi un bon moyen de se rendre compte de la puissance de calcul théorique d’un terminal, et donc de comparer ces derniers entre eux.

Nokia N1 benchmark

La Nokia N1 est plus puissante qu’on pourrait le croire.

Chez AnTuTu, pour commencer, la Nokia N1 aurait obtenu un score de 45 121 pour le CPU et de 12 623 pour le traitement des images. A titre de comparaison, l’iPad Mini 3 obtient 28 446 dans le premier cas, et 10 102 dans le second. Les autres tablettes ne font pas mieux, bien sûr.

Un monstre de puissance pour 249$

La différence est moins marquée du côté de GFX Bench. Cette fois, la N1 ne devance l’iPad Mini 3 que d’une courte tête, obtenant 9,5 FPS sur Manhattan contre 8,9 FPS pour cette dernière. Même chose sur T-Rex 1080p (30,2 FPS vs 28,6 FPS) et sur T-Rex (25,7 FPS vs 22,7 FPS). Ces scores n’en restent pas moins tout à fait honorables, cela va de soi.

Si vous ne les avez pas en tête, on peut en profiter pour rappeler les caractéristiques techniques de l’ardoise. La Nokia N1 embarque un écran IPS de 7,9 pouces capable d’afficher une définition en 2048×1536, avec un processeur Intel Bay Trail 64-bit cadencé à 2,3 GHz, un GPU PowerVR G6430 et 2 Go de mémoire vive. Elle est évidemment propulsé par Android 5.0 Lollipop et elle est proposée à partir de 249$ ce qui en fait une des tablettes les moins chères du marché.

Ah, et elle devrait faire son entrée en Europe le mois prochain si tout va bien.

Via