Non, boire du lait maternel ne protège pas du Covid-19

Aux États-Unis, le coronavirus terrorise la population, au point où certaines personnes font des choses inimaginables. Des gens achètent en ligne du lait maternel, croyant qu’il renferme assez d’anticorps et les aideront à combattre la maladie. Certains individus lui ont même donné la qualification de « super-aliment aux propriétés immunitaires ».

Pourtant, ces affirmations ont été démenties par des scientifiques.

Une femme en train d'allaiter

Photo de Wendy Wei provenant de Pexels

Le lait maternel n’est bon que pour le développement du système immunitaire d’un nourrisson. Ainsi, sa consommation n’aurait aucun effet bénéfique vérifié sur la santé chez l’adulte. En plus, les achats de lait maternel en ligne ne sont pas fiables. Si l’on s’en procure de cette façon, le produit pourrait même entraîner un certain nombre de maladies.

Un journal américain a publié que les vendeurs de lait maternel ont constaté une hausse dans le marché. Les acheteurs espèrent que cela renforcera leur immunité ou accélérera leur rétablissement.

Du lait maternel acheté sur Facebook

Une animatrice de télévision a récemment demandé au Dr Dyan Hes si le lait maternel contenait assez d’anticorps. En réponse, le pédiatre new-yorkais a averti les téléspectateurs de ne pas en acheter, car cela ne les protègerait pas du coronavirus.

« Aucune donnée n’a encore été publiée à ce sujet. Il n’y a aucune preuve qui affirme la véracité de tout cela, c’est seulement hypothétique. Vous pouvez prendre de la vitamine C et du zinc, mais n’achetez pas du lait maternel, cela ne vous aidera pas », a-t-il réagi aux interrogations  des animateurs de télévision Anne-Marie Green et Vladimir Duthiers.

La plupart des acheteurs se procureraient du lait maternel via Facebook.

« J’ai déjà eu des patients qui ne pouvaient pas produire du lait maternel et en achetaient en ligne. Cependant, les bébés sont devenus anémiques, car le lait aurait pu être dilué ou n’a pas été testé pour les maladies. Ainsi, je ne recommanderais pas cela », a raconté l’expert.

Un super-aliment ?

Néanmoins, afin de vérifier l’hypothèse, la Dre Rebecca Powell, experte en maladies infectieuses, a lancé une recherche sur les anticorps contenus dans le lait maternel. Dans tous les cas, il faut toujours que le lait soit concentré et purifié, afin de garder sa valeur nutritive et écarter les risques d’attraper des maladies.

En outre, le Dr Hes a également reconnu qu’« il y a des méthodes permettant aux femmes déclarées positives d’allaiter en toute sécurité leur bébé sans le contaminer ».

En effet, il a été scientifiquement admis que le virus ne s’infiltre pas dans ce « super-aliment ». Ainsi, les médecins encouragent les mères contaminées à toujours allaiter leur bébé, en portant un masque et des gants. Une femme infectée ne risquerait pas de transmettre le virus à son enfant si elle respecte les conditions d’hygiène appropriées.