Non, ce message envoyé sur WhatsApp ne va pas pirater votre smartphone

WhatsApp occupe une place importante sur le marché. Et comme tous les outils populaires, il est très régulièrement utilisé pour propager des hoax et des fake news. Le dernier en date fait mention d’une vidéo intitulée “Argentina is doing it” et capable de pirater votre smartphone en 10 secondes chrono.

Si l’on en croit les informations de Snopes, alors le message à l’origine de ce nouvel hoax aurait commencé à circuler en juillet.

Photo d’Alfredo Rivera – Pixabay.com

Dès cet été, plusieurs utilisateurs de WhatsApp auraient ainsi signalé avoir reçu un message les mettant en garde contre une vidéo prochainement diffusée sur la plateforme.

WhatsApp victime d’un nouvel hoax

Intitulée “Argentina is doing it”, soit en français “l’argentine le fait”, cette vidéo était en réalité censée dissimuler des logiciels malveillants capables de pirater un smartphone en seulement dix secondes montre en main.

Par la suite, ce message a été massivement repris par les utilisateurs de la solution, des utilisateurs qui n’ont pas manqué d’en rajouter une couche en évoquant même une mise en garde lancée par CNN.

Mise en garde qui n’a cependant jamais eu lieu. Contacté par Snopes, l’un des porte-parole de la chaîne a en effet indiqué que CNN n’avait jamais relayé cet hoax dans ses colonnes ni même publié une quelconque mise en garde sur ses différentes plateformes.

A lire aussi : WhatsApp teste l’identification biométrique sur la version desktop

Une histoire de vidéo et de virus

Nos confrères ont bien entendu continué à creuser, mais ils n’ont pas été en mesure de mettre la main sur une quelconque vidéo liée de près ou de loin à l’Argentine, ni même d’obtenir de quelconques informations sur le malware prétendument utilisé par ce clip.

Ce qui, en soit, n’a rien de très surprenant. WhatsApp est en effet très souvent touché par des hoax. Pire encore, certains d’entre eux ont même tendance à revenir de temps à autre sur le tapis.

Le meilleur exemple reste celui de WhatsApp Gold. À l’origine, cet hoax a vu le jour durant l’été 2016 et il se présentait sous la forme d’un message invitant les utilisateurs de la solution à migrer gratuitement vers une version premium de cette dernière.

A lire aussi : 8 astuces pour aller plus loin avec WhatsApp

Un hoax qui ne brille pas par son originalité

Bien écrit, le message contenait également un lien renvoyant vers une page reprenant la charge de WhatsApp. Page sur laquelle se trouvait un bouton permettant de télécharger la fameuse version Gold de l’application.

Sauf qu’en lieu et place de WhatsApp Gold, l’utilisateur installait en réalité un malware sur leur terminal.

Durant les années suivantes, cet hoax a été décliné à toutes les sauces afin de disparaître brutalement de la circulation…. pour revenir encore plus fort en 2017 avec une toute nouvelle variante.

A lire aussi : WhatsApp, le support de plusieurs appareils c’est pour très bientôt

Règle numéro 1 : ne jamais cliquer sur des liens suspects

Assez proche de cette nouvelle campagne, la variante en question alertait les utilisateurs sur le déploiement à venir d’une vidéo baptisée Martinelli, une vidéo comprenant elle aussi un virus capable d’infecter un smartphone en une poignée de secondes.

Pire encore, d’après ces messages, le virus en question était même impossible à supprimer. Et le seul moyen de s’en prémunir était bien entendu de télécharger WhatsApp Gold.

Ces campagnes sont donc nombreuses et elles reviennent fréquemment sur le devant de la scène. WhatsApp, de son côté, a pleinement conscience du problème et l’entreprise recommande ainsi à ses utilisateurs de ne jamais cliquer sur un lien envoyé par le biais d’un message. Encore moins lorsqu’il provient d’un inconnu.

Mots-clés whatsapp