Non, cette vidéo tournée par l’ISS ne montre pas des vaisseaux aliens en train de se promener dans l’orbite terrestre

Existe-t-il quelque part dans l’Univers une civilisation extraterrestre capable de se promener à travers les étoiles ? C’est fort probable. Après tout, il existe des milliards d’étoiles à travers des millions de galaxies et les chiffres semblent plutôt être de notre côté.

Mais les statistiques ne font pas tout et c’est précisément ce qui a poussé des scientifiques de renom comme Cark Sagan, Bruce C. Muray et Louis Friedman à s’associer dans les années 80 pour monter la Planetary Society, une organisation à but non lucratif qui avait pour but de rechercher une forme de vie intelligente dans notre galaxie.

Cette drôle de lueur n'est en réalité rien de plus... que des lumières urbaines

Cette drôle de lueur n’est en réalité rien de plus… que des lumières urbaines (capture YouTube)

Une Planetary Society qui a plus tard servi de fondations au SETI.

Quand des lueurs apparaissent dans l’orbite terrestre

Toutefois, et en dépit de toutes les écoutes menées ces dernières années, personne n’a encore été en mesure de trouver la preuve de l’existence d’une espèce extraterrestre technologiquement avancée.

Certains ufologues peu scrupuleux ne l’entendent cependant pas de cette oreille et cela fait maintenant plusieurs années que l’on assiste à une multiplication de chaînes YouTube spécialisées dans la diffusion et la promotion d’hoax portant sur ces thématiques.

Et l’une d’elles vient précisément de remettre le couvert en mettant en ligne une vidéo montrant un phénomène censé être inexpliqué.

La vidéo en question n’est cependant pas une création personnelle. Il s’agit en réalité de la retransmission d’un live diffusé par la Station Spatiale Internationale (ISS) un peu plus tôt dans la semaine.

Très courte, la séquence a été capturée à l’aide de l’une des caméras montées à l’extérieure de la station et elle montre ce qui ressemble à des formes lumineuses et mouvantes. Des formes qui ont bien entendu fait couler beaucoup d’encre au sein de la communauté ufologique, certains hoaxers n’hésitant pas à les qualifier de vaisseaux aliens.

Une histoire de rayons lumineux et de lumières urbaines

Mais bien sûr, la vérité est comme souvent ailleurs. Et ici, en l’occurrence, elle se trouve même très loin puisque les lumières vaporeuses en question sont en réalité… le reflet des lumières de la ville que survolait à ce moment précis la Station Spatiale Internationale.

Scott Brando, un debunker extrêmement efficace, a en effet pris le temps d’expliquer le phénomène en vidéo et sur Twitter.

En réalité, ce qui donne l’aspect vaporeux à ces lumières, c’est principalement l’effet induit par le passage de la station dans l’orbite terrestre. En raison de l’atmosphère et de la manière dont la lumière passe à travers elle, il peut arriver que certains objets soient comme déformés. Cela vaut notamment pour les satellites, mais également pour les lumières des villes.

Et justement, lorsque la vidéo a été enregistrée, la station spatiale se trouvait aux coordonnées 50.7° N, 116.6° E, ce qui correspond à une petite ville située dans l’est de la Russie. Une ville qui a été photographiée par les satellites de la NASA et dont la forme correspond justement à cet espèce de halo lumineux qui a tant fait la joie des hoaxers.

Et on terminera cet article avec cette fameuse citation de Carl Sagan, une citation qui revient souvent dans nos lignes : « Des affirmations extraordinaires nécessite des preuves extraordinaires ». Et ici, en l’occurrence, on a beau chercher, on a du mal à trouver « l’extraordinaire ».

Mots-clés debunking