Non, Curiosity n’a (toujours) pas trouvé d’os humain sur Mars

Dernièrement, une photo prise à la surface de la planète Mars en 2014 a resurgi dans les médias et a causé une certaine réaction de la part du public. La photo en question a été prise par le rover Curiosity à l’aide de son instrument MastCam et représente un tas de pierres au milieu duquel se trouve un objet qui a étrangement la forme d’un fémur humain.

L’année où elle a été prise, l’image avait provoqué une vague auprès de ceux qui ont un penchant pour les théories du complot. Ces derniers voyaient en effet sur cette photo la preuve que Mars était autrefois habitée par des êtres semblables à des humains. Cette situation avait forcé la NASA à réagir en publiant qu’il s’agissait tout simplement d’un rocher sculpté par l’érosion et qui a finalement pris la forme d’un fémur.

Crédits Pixabay

L’agence spatiale américaine avait aussi indiqué que les scientifiques pensent que la vie sur Mars, si elle a existé, aurait été constituée d’organismes à la forme simple comme les microbes. Selon les explications, le manque d’oxygène dans l’atmosphère et dans d’autres endroits de la planète n’aurait pas permis l’existence d’organismes complexes qui laisseraient des fossiles de cette taille.

Un phénomène assez commun

D’après les spécialistes, voir des formes qui n’existent pas sur des objets du quotidien est un phénomène assez commun. Ce phénomène a d’ailleurs un nom, la paréidolie. Elle se manifeste lorsque certaines parties du cerveau traitent des informations visuelles et tirent une conclusion avant que le reste du cerveau ne puisse suivre. Les gens peuvent ainsi voir par exemple des visages sur des objets ordinaires comme des légumes ou des chaussures.

Sur Terre, il est facile de vérifier qu’une image n’est pas ce que l’on pense. Sur les photos provenant de Mars, il n’est pas possible de faire une vérification, ce qui fait qu’une personne peut insister sur le fait de voir une certaine forme sans que l’on puisse l’en dissuader.

À lire aussi : Apollo 11, le terrible complot des traces de pas

Mars stimule l’imagination

Depuis la publication des premières images provenant de la surface de Mars, beaucoup de rochers et de cailloux ont déjà été qualifiés comme étant la preuve d’une vie extraterrestre complexe. Parmi les exemples les plus célèbres, on peut citer le rocher dans la région de Cydonia dont la photo prise en 1976 semblait montrer la sculpture d’un visage. D’autres personnes ont aussi repéré d’autres objets ressemblant à une cuillère, à un boulet de canon et même à des fossiles d’insectes ou à des champignons.

En tout cas, jusqu’ici, les différents instruments envoyés sur Mars comme les rovers et les atterrisseurs encore en état de fonctionner continuent leurs travaux de recherche et n’ont toujours pas découvert de signes d’une forme de vie passée ou présente. Selon la NASA, ces instruments se concentrent surtout sur la recherche de microbes puisque c’est la forme de vie la plus susceptible d’exister ou d’avoir existé sur la Planète Rouge.

À lire aussi : Non, l’ISS n’a pas photographié d’OVNI

Mots-clés debunkingmars