Non, Google Maps n’a pas photographié une femme mutante en Croatie

Google Maps fait couler beaucoup d’encre depuis quelques heures, et plus précisément depuis qu’une étrange « femme mutante » a été repérée dans les rues de Split, une ville située en Croatie. Comme souvent, il faut cependant se méfier des apparences.

Google a cartographié une bonne partie du monde. Non content de proposer des vues satellites des différents continents formant notre belle planète, l’entreprise s’est attachée à photographier nos villes et nos campagnes en s’appuyant sur ses véhicules et randonneurs.

Google Maps Croatie

Il arrive très souvent que les caméras de l’entreprise capturent des scènes inédites ou insolites et certains internautes sont passés maîtres dans l’art de les débusquer.

Google Maps et ses drôles de scènes

C’est notamment le cas de cette photo prise dans la ville de Split, une ville importante située dans la pointe sud des terres croates, face à l’Italie.

Split est connu pour son patrimoine riche, mais également pour son climat agréable et ses vieilles rues. La ville attire ainsi des milliers de touristes chaque année et elle a même fini par être inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Google a modélisé une bonne partie des rues de la ville, et un internaute a entrepris de les visiter virtuellement afin de s’imprégner des lieux.

Durant la promenade, notre ami a eu la surprise de tomber sur une scène peu conventionnelle. Au détour d’une rue, il a en effet croisé la route de deux femmes en train de se promener à travers les vieux quartiers de la ville et son regard a alors été attiré par un détail plutôt insolite : l’une de ces femmes était en effet dotée de trois jambes.

Intrigué, il s’est rapproché de la scène et il a alors eu la surprise de découvrir une troisième jambe maigrelette entre les deux autres jambes de la femme. Ni une, ni deux, il a pris une capture de la scène et il l’a partagé sur plusieurs subreddits consacrés aux trouvailles insolites faites sur le service.

L’image a été reprise ensuite sur Twitter et sur Facebook. Très vite, les internautes ont commencé à parler d’une femme mutante croate.

Une femme dotée de trois jambes ? Pas vraiment…

La vérité est cependant bien différente. Contrairement aux idées reçues, les dispositifs développés par Google pour modéliser le monde ne s’appuient pas sur une, mais sur plusieurs caméras. Celles présentes à bord des Google Cars se composent ainsi d’une quinzaine de capteurs et de caméras placés sur une structure sphérique.

Lorsque les voitures de l’entreprise se déplacent dans une rue, elles capturent donc quinze photos en même temps. Ensuite, un algorithme développé par les ingénieurs de l’entreprise se charge de les assembler pour créer les vues panoramiques que vous connaissez.

Toutefois, ces algorithmes ne sont pas infaillibles et il leur arrive ainsi fréquemment d’être victimes de glitchs. C’est le cas ici, et il suffit d’ailleurs d’examiner attentivement le pied attaché au bout de la troisième jambe pour s’en rendre compte. Il est en effet l’exacte copie du pied de la jambe située un peu plus à droite.

Lorsque la photo a été prise, les algorithmes de Google se sont donc emmêlé les pinceaux et ils ont cloné une des jambes de la femme, produisant cette drôle de scène.

Si vous aimez ce genre de trouvailles, alors vous trouverez bien d’autres scènes insolites à cette adresse.