Non, Google Maps n’est pas responsable lorsque vous tombez dans une rivière gelée

Google Maps s’est imposé dans notre quotidien et nous sommes désormais nombreux à avoir recours à ses services, que ce soit pour découvrir de nouveaux endroits, passer le temps ou même trouver le meilleur itinéraire lorsque nous devons prendre la route.

La solution n’a cependant pas que des fans et elle compte même quelques détracteurs. C’est le cas de cet homme originaire de Minneapolis, dans l’État du Minnesota.

une rivière gelée

Crédits Pixabay

Il accuse en effet Google Maps d’être responsable de sa chute… dans une rivière gelée de la ville.

Il tombe dans une rivière gelée et rejette la faute sur Google Maps

D’après le rapport de police, l’incident s’est produit à proximité du pont de Stone Arch en pleine nuit, autour de trois heures du matin. L’homme se trouvait à pied et il cherchait à rentrer au plus vite à son domicile.

Il a donc lancé Google Maps et il a lancé le calcul d’un nouvel itinéraire. L’opération a été menée en un instant, mais tout ne s’est pas passé exactement comme prévu. Le trajet calculé par la solution a en effet poussé l’homme à tenter de traverser la rivière alors qu’elle était gelée. Mais bien sûr, la glace n’a pas résisté à l’affront et le sol s’est rapidement dérobé sous les pieds.

Une fois la surprise passée, l’homme a immédiatement appelé à l’aide et des pompiers sont rapidement intervenus pour le secourir. Toujours selon le rapport, l’infortuné souffrirait d’une légère hypothermie, mais ses jours ne seraient pas en danger.

Des explications qui ne semblent pas convaincre tout le monde

Interrogé par les services de police, le malheureux s’en est vivement pris à Google Maps. Selon son témoignage, c’est en effet la solution de Google qui lui aurait recommandé de traverser à pied la rivière gelée.

Des explications qui ne semblent pas avoir convaincu tout le monde. Certes, un bogue est toujours possible, mais Google Maps s’appuie sur des routes cartographiées pour calculer ses itinéraires. Il peut parfois arriver que la solution passe à côté d’un sens unique, mais elle n’est pas du genre à sortir non plus des sentiers battus.

Reste que le véritable fautif, dans ce cas, n’est certainement pas l’application, mais plutôt le manque de clairvoyance de l’homme. Google Maps ou pas, c’est lui qui a pris la décision de traverser une rivière gelée, et ce alors même qu’un pont était présent à quelques mètres plus loin en aval.

Mots-clés googlegoogle maps