Non, il n’y pas de traces de pas au fond des océans

La Terre est encore loin d’avoir révélé tous ses secrets et il existe à l’heure actuelle de nombreuses choses à découvrir à son sujet. Pour preuve, en observant attentivement des photos du fond de l’océan Pacifique, des scientifiques ont trouvé comme des traces de pas suivant un long chemin.

Les ufologues et autres amateurs de phénomènes inexpliqués se sont bien entendu emparés de l’affaire, mais il existe une explication parfaitement rationnelle à ces étranges traces.

Traces océan Pacifique

Les photos n’ont bien entendu pas été prises par des plongeurs, mais par un robot  envoyé à  quatre kilomètres sous la surface de l’océan Pacifique, entre le Mexique et Hawaï.

Des traces ont été découvertes au fond du Pacifique

En observant les prises de vue du robot, le Centre océanographique national de Southampton a repéré des empreintes massives mesurant 2,5 mètres de long et trente centimètres de profondeur.

En tout, les chercheurs ont dénombré plusieurs milliers de dépressions.

Les images ont bien entendu été rendues publiques et les théories fantaisistes habituelles n’ont pas tardé à pleuvoir. Certains ont ainsi mis ces traces sur le compte de mystérieux visiteurs venus d’un monde lointain, d’autres ont été allègrement piocher dans les mythes ancestraux.

De nombreux articles ont alors commencé à circuler sur la toile, accompagnés d’un nombre considérable de vidéos sensationnalistes.

Toutefois, et comme évoqué un peu plus haut, il existe des explications rationnelles et scientifiques pour expliquer l’existence de ces étranges dépressions océaniques.

Des traces laissées par des baleines à bec ?

Le Dr Andrew Thaler, un océanologue spécialisé dans tout ce qui touche à la science et la biologie marine, pense en effet que ces marques ont été laissées par des baleines à bec. ou des Ziphiidae pour les initiés.

En temps normal, ces animaux se nourrissent de calmars et ils vivent en haute mer, dans tous les océans du globe. Relativement discrets, ils évitent soigneusement l’homme et ils passent le plus clair de leur temps loin des côtes ou bien dans les eaux profondes.

Or justement, un article traitant de ce sujet a été publié par Science News à la fin du mois dernier. Un article évoquant expressément ces marques et établissant un lien – supposé – entre l’activité de ces animaux et les traces retrouvées par le CNO. Les Watling, un chercheur de l’Université d’Hawaï à Manoa, et Peter Auster, un écologiste marin travaillant pour l’Université du Connecticut à Avery Point, pensent en effet que ces baleines utilisent parfois leur bec pour creuser le plancher océanique à la recherche de nourriture.

Si tel est le cas, alors ces marques devraient nous en apprendre beaucoup sur les baleines à bec. En effet, jusqu’à présent, les scientifiques pensaient que ces animaux se limitaient à des plongées de quelques centaines de mètres.

https://twitter.com/DrAndrewThaler/status/1037358518611980290