Non, la cocaïne ne permet pas de lutter contre le coronavirus

La pandémie de coronavirus frappe le monde entier alors que le virus progresse à une vitesse fulgurante dans plusieurs pays, dont la France. L’occasion pour les complotistes et autres spécialistes des fausses informations de partager massivement du contenu trompeur. Depuis plusieurs semaines, certains vont jusqu’à affirmer qu’il ne s’agit que “d’une simple grippe”, que le virus meurt au-dessus d’une certaine température et autres « Fake News » induisant en erreur les utilisateurs des réseaux sociaux. Et aujourd’hui, c’est une nouvelle désinformation qui est pointée du doigt par le gouvernement.

Dans un tweet partagé par Le Ministère des Solidarités et de la Santé, on apprend qu’une fausse information affirme que la cocaïne… peut tuer le coronavirus.

Crédits Pixabay

Une drogue hautement addictive qui n’a aucun effet sur le coronavirus, en réalité.

Une drogue hautement addictive, mais pas un remède

Attention à ne pas confondre : la cocaïne est une drogue puissante et non un remède contre le coronavirus.

C’est ce qu’a tenu à rappeler Le Ministère des Solidarités et de la Santé sur Twitter, tordant le cou à une fausse information diffusée par Bizzle Osikoya, entrepreneur nigérian à 190 000 abonnés et compte certifié sur Twitter – autant dire que l’auteur de cette intox a une voix puissante.

C’est une image provenant d’un faux reportage télévisé que l’homme a partagé où les internautes ont pu lire “Cocaïne kills coronavirus”. Un montage grossier qui a pourtant eu son effet, si l’on en croit Le Ministère.

Sur son compte Twitter, Le Ministère des Solidarités et de la Santé a expliqué que “non, La cocaïne NE protège PAS contre le #COVID19” tout en rappelant qu’il s’agit d’une “drogue addictive provoquant de graves effets indésirables et nocifs pour la santé des personnes”.

La Xiaomi Mi Box S passe à 51 €en savoir plus

La lutte contre les fausses informations s’intensifie donc du côté de Twitter, en proie à ce genre de comportement face à la facilité de créer rapidement un compte anonyme et interagir avec tout le monde. Même les comptes officiels, comme celui de Bizzle Osikoya, n’échappent pas à la diffusion de fausses informations : la Maison-Blanche a récemment partagé une vidéo mensongère de Joe Biden, signalée par Twitter comme “média manipulé”.

En pleine crise de coronavirus, la prudence est de mise.