Non, le Hand Spinner n’a pas été inventé par les Mésopotamiens

Le Hand Spinner aurait-il été inventé par les Mésopotamiens ? Beaucoup l’ont pensé après avoir vu l’étonnante photo partagée par une éditrice senior du magazine Wired. Il faut cependant se méfier des apparences.

Arielle Pardes travaille depuis plusieurs années pour le célèbre magazine. Dernièrement, elle a eu l’occasion de visiter le Musée de l’Institut Oriental et elle est tombée sur un étrange objet composé d’une structure centrale percée et de trois branches, un objet datant de la période Isin-Larsa et donc d’une période comprise entre 2000 et 1800 avant notre ère.

Hand Spinner

Frappée par sa ressemblance avec le fameux Hand Spinner, elle a dégainé son téléphone et elle a pris une photo pour immortaliser sa découverte.

Un Hand Spinner venu de Mésopotamie ?

Arielle a ensuite partagé l’image sur Twitter en l’accompagnant d’un message simple et direct : “Proof that there are no original ideas anymore”. Le tweet a rencontré un franc succès et il a commencé à être massivement partagé par les internautes. Il l’est toujours d’ailleurs et il a ainsi été relayé un peu plus de trente-six mille fois, le tout avec plus de 80 000 likes et plusieurs centaines de commentaires à la clé.

The Verge a vu passer le tweet et nos confrères ont eu envie de faire toute la lumière sur cette étrange affaire.

Ils ont commencé par contacter Jean Evans, le conservateur en chef du Musée de l’Institut Oriental, afin d’avoir son point de vue sur l’objet. Il leur a confirmé que l’artefact était bien décrit comme un jouet fabriquer en argile cuite et il a également souligné la ressemblance frappante avec les fameuses toupies à main venues des États-Unis.

Toutefois, il ne pense pas que l’identification de l’objet soit correcte.

Une toupie ou une arme ?

En réalité, Evans pense que l’artefact tient davantage de l’arme. D’après sa théorie, il s’agirait en effet de la tête d’une masse fabriquée pour les guerriers mésopotamiens. Pour en venir à cette conclusion, le conservateur s’est notamment appuyé sur la provenance de l’artefact. L’objet a en effet été retrouvé à proximité d’un temple et il est donc peu probable qu’il s’agisse d’une toupie construite pour divertir des enfants.

D’autant que la masse était à l’époque considérée comme l’arme des dieux.

En outre, de tous les jouets retrouvés par les archéologues, aucun ne ressemble à cet artefact. Les enfants mésopotamiens utilisaient essentiellement des représentations d’animaux, des sifflets ou même des chariots et des hochets pour se divertir.

Plus intéressant, en fouinant dans les réserves, Evans a également mis la main sur un autre artefact composé d’un corps percé et de plusieurs branches, une pièce finement gravée et utilisée à l’époque comme la tête d’une massue. Dans ce contexte et compte tenu de tous les indices accumulés par le conservateur, on peut raisonnablement supposer que cet artefact n’a absolument rien à voir avec le Hand Spinner.

https://twitter.com/pardesoteric/status/892084263868284930