Non, Samsung n’a pas poursuivi une de ses ambassadrices pour avoir utilisé un iPhone X

Samsung s’est retrouvé empêtré dans une drôle d’affaire un peu plus tôt dans la semaine, lorsque plusieurs médias russes ont prétendu que la marque avait déposé une plainte contre une de ses ambassadrices pour avoir utilisé un iPhone X à la télévision. Les informations faisaient en outre état d’une grosse somme d’argent, une somme atteignant les 1,6 million de dollars. Toutefois, selon la BBC, l’information était totalement fausse.

Samsung, tout comme bon nombre de constructeurs à présent, a mis en place un programme ambassadeur dans de nombreux pays.

Facepalm

La Russie ne fait pas exception à la règle et le choix de la marque coréenne s’est ainsi porté sur Ksenia Sobchak, une personnalité de la télévision et de la radio russe.

Ksenia Sobchak, l’ambassadrice de Samsung en Russie

Véritable figure montante du paysage audiovisuel russe, Ksenia Sobchak est également la fille du tout premier maire élu de Saint-Pétersbourg et elle a décidé en 2011 de marcher sur les traces de son père et de se lancer ainsi dans une carrière politique.

Très présente sur les réseaux sociaux, la Russe est suivie par un peu plus de cinq millions de personnes sur les réseaux sociaux et elle est considérée comme une des plus grandes influenceuses du pays.

Samsung a visiblement suivi avec le plus grand soin sa carrière et la firme coréenne a fini par lui proposer de rejoindre son programme ambassadeur et de devenir ainsi sa figure publique sur le territoire russe. Elle a accepté.

Les ambassadeurs souhaitant représenter une marque doivent bien entendu respecter certaines conditions strictes et ils sont notamment tenus d’éviter autant que possible d’apparaître en public avec un appareil ou un produit d’une entreprise concurrente.

Cachez donc cet iPhone X que je ne saurais voir

Ksenia Sobchak, pour sa part, est précisément apparue à la télévision en compagnie d’un iPhone X.

Et si l’ambassadrice de Samsung a bien tenté de le cacher derrière une feuille de papier, les téléspectateurs ont été nombreux à découvrir le pot aux roses.

L’un d’entre eux a pris une photo et l’a partagé sur ses profils sociaux. L’affaire a été ensuite montée en épingle et la Russe s’est rapidement retrouvée au cœur d’une véritable polémique en ligne.

Très vite, l’info a été relayée par plusieurs médias russes et certains d’entre eux ont alors fait état de poursuites engagées par la division russe de l’entreprise à l’encontre de son ambassadrice. Certains ont même été plus loin en chiffrant la demande du constructeur, estimée à 108 millions de roubles ou 1,6 million de dollars.

Intriguée, la BBC a directement contacté le principal intéressé, à savoir la marque elle-même. Et devinez quoi ? Samsung a formellement démenti ces informations : “Toutes les spéculations sur les poursuites et les amendes sont frivoles et rien de plus que des rumeurs. Nous ne commentons pas les rumeurs”, a ainsi indiqué Elena Bruchinina.

Plus tard, durant une interview menée par RBC, le manager de Ksenia Sobchak est lui aussi revenu sur la prétendue affaire et il a indiqué à son tour que ces histoires de plaintes et de poursuites n’étaient rien de plus que de simples rumeurs lancées par certains médias.

Mots-clés samsung