Non, se laver les mains en période de Covid-19 n’affaiblit pas le système immunitaire

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les autorités sanitaires n’ont cessé d’insister sur l’importance du lavage de main. Les responsables de santé nous conseillent de nous laver les mains, au moins toutes les heures avec du gel désinfectant ou du savon et de l’eau, pour réduire les risques de contamination.

En dépit des recommandations des autorités sanitaires, certaines personnes voient le lavage de mains à outrance d’un mauvais œil. D’après eux, au lieu de nous protéger, cette habitude nous rendrait plus vulnérables, car elle affaiblirait notre système immunitaire.

Crédits Pixabay

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

Une équipe de chercheurs de la Victoria University, en Australie, a récemment publié une étude dans la revue The Conversation pour mettre un terme à cette fausse croyance.

Être sale ne renforce pas le système immunitaire

Les personnes qui croient qu’un lavage de main excessif peut affaiblir le système immunitaire se basent sur ce que les scientifiques appellent « l’hypothèse hygiéniste. » Cette théorie qui a été évoquée pour la première fois en 1989 suppose qu’un mode de vie aseptisé qui limite nos contacts avec les micro-organismes environnants, comme les microbes, nous empêcherait de développer un système immunitaire résistant.

Cela veut dire qu’une personne vivant dans un environnement trop propre serait plus vulnérable aux maladies. Elle serait également plus encline à développer des allergies ou de l’asthme. Toutefois, cette théorie a, depuis, été réfutée par de nombreux experts qui ont souligné que ces maladies ont des causes multiples et que la propreté excessive n’en fait pas partie. Les chercheurs ont également tenu à souligner le fait qu’être sale n’aide pas notre système immunitaire et ne fait qu’empirer les inflammations.

De nombreux facteurs peuvent affaiblir notre système immunitaire

Pour rappel, le système immunitaire agit pour protéger notre organisme des menaces extérieures qui peuvent nous rendre malades. Le développement du système immunitaire commence à la naissance et décline avec l’âge.

Les chercheurs de la Victoria University ont souligné dans leur étude qu’il n’y a aucune preuve qui peut permettre d’affirmer que se laver les mains plusieurs fois affaiblit notre système immunitaire. Néanmoins, ils ont fourni une liste de facteurs qui peuvent avoir des effets négatifs sur notre système immunitaire.

On citera notamment le manque de sommeil, la prise de certains médicaments, l’abus d’antibiotiques, le manque de vitamine D, une consommation insuffisante de légumes et de fruits, le manque d’activités physiques, le stress et l’anxiété.