Non, Twitter ne compte pas fermer la porte au porno

Twitter a procédé à plusieurs mises à jour de ses conditions d’utilisation la semaine dernière. Suite à ces changements, de nombreux médias ont supposé que le service avait l’intention de fermer définitivement la porte aux contenus porno. En réalité, ce n’est pas du tout le cas.

Facebook, Instagram ou même Google sont connus pour leur puritanisme assumé et affirmé. Les deux premiers interdisent en effet la nudité sous toutes ses formes et le moindre téton féminin apparent est sanctionné par les modérateurs des plateformes.

Twitter Porn

Google n’est pas en reste non plus et encore moins depuis le boycott publicitaire subi par YouTube en début d’année.

Twitter ne compte pas interdire la pornographie

Désormais, les éditeurs et autres créateurs de contenus n’ont même plus la possibilité de parler de contraception ou de la sextech sans craindre de voir leurs annonces publicitaires supprimées. Nous en avons nous-mêmes été victimes à plusieurs reprises sur des articles ne portant pas franchement à polémique, des articles comme celui traitant des problèmes de taille rencontrés sur les préservatifs mis en vente sur le marché.

De tous les GAFA, Twitter est sans nul doute le moins regardant sur les contenus partagés et le service tolère ainsi les contenus érotiques ou même pornographiques depuis ses débuts.

Toutefois, la semaine dernière, l’entreprise californienne a choisi d’apporter des modifications à ses conditions d’utilisation afin de mieux encadrer la publication des contenus pour adultes. L’annonce a fait l’effet d’un véritable séisme numérique sur la toile et de nombreux confrères ont ainsi annoncé la fin du porno sur Twitter.

Pourtant, dans les faits, ce n’est pas réellement le cas et les changements apportés ont ainsi principalement pour but de renforcer la lutte du service contre le revenge porn.

Si l’on s’en réfère à cette page, le service autorise parfaitement la publication de contenus pour adultes lorsqu’ils sont marqués comme contenus sensibles, à l’exception de trois cas de figure. Les utilisateurs n’ont en effet pas le droit d’inclure ces contenus dans des vidéos en direct, dans des images de profil ou même dans leur bannière.

Plus intéressant, Twitter fait également la distinction entre les contenus explicitement violents et les contenus pour adultes.

Des mesures pour mieux encadrer l’utilisation du service et éviter certains abus

Dans la première catégorie, le service place ainsi les représentations de “scènes de crime” ou “d’accident horribles”, mais aussi les contenus mettant en scène des blessures, des actes de torture, des démembrements ou même des mutilations. Le contenu érotique ou pornographique vient se placer pour sa part dans la seconde catégorie et il est autorisé.

En outre, les contenus de nature artistique, médicale ou même liée à la santé et à la pédagogie n’ont pas besoin d’être marqués comme sensibles. Twitter a choisi de limiter cette restriction aux médias “de nature pornographique et/ou dont le but est d’exciter sexuellement”.

Dans le cas d’un signalement, Twitter s’engage à vérifier le contenu associé. S’il respecte les règles fixées par l’entreprise, il restera en ligne. Si ce n’est pas le cas, il sera susceptible d’être marqué comme sensible et l’activation de cette option pourra dans certains cas être étendue à l’ensemble du compte pour que toutes ses futures publications soient identifiées comme telles.

Toutefois, ces modifications ne se feront pas à l’insu de l’utilisateur et ce dernier recevra un courriel l’avertissant de la situation.

En revanche, si vous ne respectez pas les règles édictées plus haut et si vous avez la mauvaise idée d’utiliser une image sexuellement explicite en guise de photo de profil ou de bannière, alors vous vous exposez à une suspension temporaire de votre compte, une suspension qui deviendra définitive si vous continuez d’enfreindre les conditions du service. Un verrouillage du compte est également possible si le profil présente plusieurs contenus enfreignant les règles édictées par l’entreprise.

Bien sûr, à tout moment, l’utilisateur a la possibilité de faire appel en passant par ce formulaire.

Mots-clés twitterweb