Non, ZT-ZA (ex Zone Téléchargement) n’a pas fermé

ZT-ZA serait-il tombé ? Il semblerait que cela soit le cas. Le fils spirituel de Zone Téléchargement ne répond plus depuis hier. Toute tentative d’accès se solde ainsi par un échec cuisant, le site restant inaccessible. Mais dans les faits, bien sûr, le site n’a pas fermé. Il fait simplement l’objet d’une mesure de blocage, une mesure très facile à contourner. On vous explique tout.

L’histoire débute en novembre 2016. Il faisait gris, il faisait froid et nous étions tous en train de vaquer à nos occupations habituelles lorsque la gendarmerie nationale a annoncé la fermeture de Zone-Téléchargement, l’un des sites pirates francophones les plus en populaires à l’époque.

Une femme se tenant le visage dans la pénombre
Photo de Juan Pablo Serrano Arenas provenant de Pexels

Une annonce qui a bien entendu fait beaucoup de bruit. Presque autant que la première fermeture de Megaupload. Paix à son âme (aussi).

ZT-ZA, une histoire mouvementée

Nous pensions donc Zone-Téléchargement perdu. Du moins pendant un temps, car une nouvelle copie du site a été mise en ligne le lendemain même, au nez et à la barbe des représentants de l’ordre.

Cette copie, c’était ZT-ZA. Enfin, du moins son ancêtre, puisqu’elle ne portait pas ce nom à l’époque. Sans grande surprise, l’équipe en charge du projet avait en effet choisi de conserver le même nom de domaine que le site original, avec une autre extension.

Mais voilà, comme souvent dans le petit milieu du warez, de nouveaux clones ont très rapidement commencé à voir le jour et la toile a alors vu émerger des dizaines de Zone-Téléchargement.

Par la suite, l’équipe en charge du premier clone a donc décidé de changer de nom, puis de nom de domaine. Et après être passée par des étapes transitoires comme Annuaire-Téléchargement ou Zone-annuaire, elle a finalement décidé de regrouper tous ses domaines en un. ZT-ZA.net.

ZT-ZA ne répond plus

Et c’est justement de lui dont il est question présentement. ZT-ZA.net ne répond plus depuis hier et toutes les tentatives pour afficher ses pages se soldent par un message d’erreur. Un message avertissant les internautes que le site est inaccessible. L’erreur invoquée étant la fameuse et assez courante “ERR_CONNECTION_REFUSED”.

Cette erreur peut avoir diverses origines, mais elle apparaît généralement lorsqu’une connexion est refusée. Elle survient donc du côté du serveur et peut résulter, au choix, d’un arrêt de la machine et de ses services, d’une surcharge provoquée par une attaque malveillante ou encore d’un problème de configuration.

Sur les réseaux sociaux, beaucoup se sont donc manifestés en évoquant la possible fermeture du site.

La réalité est cependant bien différente. ZT-ZA.net fonctionne toujours, mais il fait l’objet d’une mesure de blocage par DNS. Ce que confirme d’ailleurs une simple recherche lancée avec ce site, toujours aussi pratique.

Le blocage par DNS, c’est quoi ?

Les sites pirates, comme vous vous en doutez, ne font pas les affaires des ayants droit et de nombreuses associations mettent ainsi tout en oeuvre pour limiter leur champ d’action.

Les années passant, le pouvoir législatif les a donc dotés d’un arsenal d’outils leur permettant de protéger leurs oeuvres. Le plus populaire d’entre tous restant le traditionnel blocage par DNS.

Cette technique est relativement simple et elle consiste tout simplement à bloquer une liste de sites en demandant aux DNS d’un opérateur de renvoyer une erreur à chaque fois qu’un de ses clients tente d’y accéder.

En effet, lorsque l’internaute affiche un site, il ne se connecte pas directement à ce dernier et son trafic transite par l’infrastructure de son fournisseur d’accès. Plus précisément par ses serveurs DNS. Ces derniers le redirigent ensuite vers d’autres serveurs DNS puis vers le site demandé. L’opération ne dure qu’une poignée de secondes et elle est totalement transparente pour l’utilisateur final.

Sauf qu’avec ce fameux blocage par DNS, les opérateurs mettent en place des réponses automatiques qui renvoient une erreur à l’internaute lorsqu’il tente d’accéder à certains sites. ZT-ZA.net, jusque là, fonctionnait très bien avec le réseau Orange, mais cela a changé hier soir.

Comment contourner un blocage par DNS

Si les blocages par DNS suffisent à empêcher la plupart des internautes d’accéder aux sites figurant sur la liste noire, ils ne sont pas pour autant d’une très grande efficacité.

En réalité, ces mesures de blocage peuvent être facilement contournées et il suffit ainsi de modifier sa connexion pour lui demander de passer par d’autres DNS.

Les DNS alternatifs

Il existe bien entendu pléthore de DNS plus ou moins publics. Les plus utilisés sont sans nul doute ceux de Google, mais il est possible pour une raison ou une autre que vous ne parveniez pas à vous résoudre à passer par des serveurs appartenant à l’entreprise.

Pas de problème, voici une liste de plusieurs DNS alternatifs parfaitement fonctionnels :

  • 8.8.8.8 : Google en IPv4 ;
  • 8.8.4.4 : Google en IPv4 ;
  • 2001:4860:4860::8888 : Google en IPv6 ;
  • 2001:4860:4860::8844 : Google en IPv6 ;
  • 208.67.222.222 : openDNS en IPv4 ;
  • 208.67.220.220 : openDNS en IPv4 ;
  • 2620:119:35::35 : openDNS en IPv6 ;
  • 2620:119:53::53 : openDNS en IPv6 ;
  • 1.1.1.1 : Cloudflare en IPv4 ;
  • 1.0.0.1 : Cloudflare en IPv4 ;
  • 2606:4700:4700::1111 : Cloudflare en IPv6 ;
  • 2606:4700:4700::1001 : Cloudflare en IPv6 ;

A noter que les DNS de Cloudflare ont très bonne réputation. Ils ont aussi pour mérite d’être rapides et de pouvoir rivaliser avec ceux de Google.

Comment changer ses DNS

Et nous voilà arrivés au coeur du problème. Maintenant que vous savez pourquoi ZT-ZA.net ne fonctionne pas chez vous, et maintenant que vous savez qu’il existe des DNS publics permettant d’outrepasser les mesures de blocage mises en place, comment faire pour changer ses DNS ?

Ici, tout va finalement dépendre du système d’exploitation que vous utilisez.

Pour Windows 10, vous n’aurez ainsi qu’à suivre les étapes suivantes :

  1. Faites un clic droit sur l’icône de votre connexion internet en bas ;
  2. Allez chercher l’option “ouvrir les paramètres réseau et Internet” ;
  3. Une nouvelle fenêtre s’ouvre ;
  4. Cliquez sur le bouton “centre réseau et partage” dans la partie “état” ;
  5. Une nouvelle fenêtre s’ouvre ;
  6. Cliquez sur le nom de votre connexion en haut à droite ;
  7. Une nouvelle fenêtre s’ouvre ;
  8. Cliquez sur le bouton “Propriétés” ;
  9. Une nouvelle fenêtre s’ouvre ;
  10. Sélectionnez “Protocole Internet version 4” si vous utilisez l’IPv4 ;
  11. Sélectionnez “Protocole Internet version 6” si vous utilisez l’IPv6 ;
  12. Cliquez sur le bouton “propriétés” en bas à droite ;
  13. Cochez la case “Utiliser l’adresse de serveur DNS suivante” ;
  14. Saisissez les deux IP de votre choix dans la liste précédente ;
  15. Validez en cliquant sur le bouton “Ok” ;

Pour macOS, il faudra suivre ces étapes :

  1. Cliquez sur l’icône de votre connexion en haut à droite ;
  2. Cliquez sur “Préférences réseau” ;
  3. Une nouvelle fenêtre s’ouvre ;
  4. Sélectionnez votre connexion dans la liste à gauche ;
  5. Cliquez sur le bouton “avancé” à droite ;
  6. Une nouvelle fenêtre s’ouvre ;
  7. Cliquez sur l’onglet “DNS” ;
  8. Ajoutez les DNS de votre choix à partir de la liste précédente ;
  9. Cliquez sur le bouton “Ok” de la fenêtre ;
  10. Cliquez sur le bouton “Appliquer” de l’autre fenêtre ;

Et c’est tout. A partir de ce moment, vous ne passerez plus par les DNS de votre opérateur pour vous connecter, ce qui veut également dire que vous pourrez retrouver tous les sites bloqués par ces derniers.

Ce qui inclut bien évidemment ce bon vieux ZT-ZA, toujours vaillant.