Nos intestins sont aussi le terrain de jeu des virus bactériophages

Jusqu’à présent, les scientifiques se sont surtout concentrés sur les bactéries de nos intestins, car en faisant partie de la flore intestinale, ces dernières contribuent pas mal à la digestion et au bon fonctionnement de notre système immunitaire. Mais saviez-vous que nous avons aussi des virus parmi notre microbiome intestinal ?

Justement, 140 000 espèces de virus – dont 70 000 découvertes pour la première fois – ont été recensées dans les boyaux de l’homme au cours d’une étude. Luis Camarillo-Guerrero, l’un des auteurs de cette étude, explique qu’elle a été centrée sur les virus dits bactériophages, du fait que nos connaissances sur le rôle de ces virus sur la santé humaine sont encore floues.

Photo d’Aneta Esz. Crédits Pixabay

Pour information, les virus bactériophages agissent sur les bactéries et contribuent à les conditionner dans leurs comportements. Ces 140 000 espèces de virus jouent donc des rôles implicites sur la vie et les actions des bactéries – et de ce fait sur notre santé  – même si les conséquences et les modes d’action de ces virus restent mal connus.

140 000 espèces de virus découverts dans les intestins humains

Les virus sont présents dans nos intestins, et sont présents en bien plus grand nombre que ce qu’on pouvait imaginer. D’ailleurs, 70 000 d’entre eux n’ont jamais été identifiés auparavant et constituent de vraies découvertes.

Au total, 140 000 types de virus ont ainsi été dénombrés dans nos boyaux, suite à une étude faite sur 28 000 échantillons de microbiomes prélevés chez des individus venant d’un peu partout dans le monde (28 pays).

La méthode employée par les chercheurs consistait alors à analyser les matériels génétiques issus d’une communauté de microbes et à cartographier les séquences individuelles respectives à chaque espèce.

Des virus bénéfiques et d’autres, potentiellement dangereux

Selon les chercheurs, les bactéries du microbiome intestinal contribuent à la digestion et à notre mécanisme immunitaire. Et des études ont révélé qu’un déséquilibre du microbiome intestinal peut entraîner des problèmes de santé comme l’obésité, les allergies et bien d’autres affections.

Le microbiome intestinal est de ce fait important, et cette étude révèle que les virus qui affectent les bactéries jouent un rôle dans le processus et peuvent déclencher un comportement bien spécifique de la part du microbiome. Nous pouvons donc remercier les virus pour cela.

Malgré tout, un bon nombre de ces virus peuvent être nuisibles. Des maladies comme la diphtérie ou le botulisme ont été identifiés comme conséquences de l’encodage de toxines par certains virus bactériophages. Les chercheurs pensent justement qu’il faudra plus de temps pour isoler les actions spécifiques de chaque virus sur les bactéries, surtout celles qui peuvent nous nuire.

Mots-clés biologievirus