Card.biz : des améliorations, avec une nouvelle vue pour les organigrammes et l’arrivée des rôles

Il existe sur la toile tout un tas de services pour gérer tout un tas de choses. Card.biz, lui, fait dans l’organigramme et il s’adresse finalement à toutes les entreprises souhaitant représenter visuellement leurs effectifs, et les différents services qui les composent. Sympa, et le coquin n’est d’ailleurs pas de première jeunesse puisqu’il a vu le jour… en 2010 ! Et si on en parle aujourd’hui, ce n’est pas par un simple concours de circonstances puisque son équipe vient de déployer une mise à jour apportant pas mal de nouveautés, à commencer par une nouvelle vue pour les organigrammes et l’arrivée des… rôles !

Et on va tout de suite commencer avec ces derniers. Cela ne vous surprendra pas vraiment, les grands groupes sont tous constitués d’un tas de services bien distincts. Les commerciaux d’un côté, les comptables de l’autre, chacun avec ses spécificités. Avec la nouvelle version de Card.biz, les sociétés vont avoir la possibilité de créer des administrateurs aux droits limités, des administrateurs qui ne pourront gérer que leur propre service.

Nouveautés Card.biz nov 2013

Chacun son espace, en somme.

C’est pas mal, mais ce n’est pas fini car l’équipe en charge du projet a également travaillé pendant de longues semaines sur une nouvelle vue pour les organigrammes. Une vue plus claire, plus épurée et surtout capable de s’afficher de la même manière sur tous les terminaux du marché, ordinateurs comme smartphones comme tablettes tactiles. Le résultat est plutôt clair, et très agréable à l’oeil. Si vous voulez en voir plus, sachez d’ailleurs qu’un organigramme de démonstration est disponible à cette adresse : https://demo.card.biz/new_org . Actuellement disponible en version bêta, ce nouvel organigramme sera déployé sur tous les comptes très prochainement.

A côté de ça, la nouvelle version de Card.biz apporte aussi pas mal d’optimisations et même des améliorations dans l’import de fichiers CSV ou dans les interactions possibles avec Google Apps.

Si l’on en croit l’écumeur des soirées parisiennes, Richard pour ne pas le nommer, d’autres nouveautés devraient être présentées dans un avenir proche, avec l’arrivée des formules payantes qui se profile à l’horizon.

Via

Mots-clés web