Une nouvelle espèce d’ichthyosaure décrite en Angleterre

Un nouveau spécimen d’ichthyosaure baptisé Thalassodraco etchesi a été récemment identifié à partir des restes fossilisés trouvés dans le Dorset en Angleterre.

Appartenant à une famille éteinte d’ichthyosaures appelée Ophthalmosauridae, une famille dont les représentants se rencontraient en Asie, en Australie, en Europe et en Amérique du Jurassique moyen au Crétacé supérieur.

Un fossile d'ichthyosaure

Crédits Pixabay

Ce spécimen a donc nagé dans les mers du Jurassique supérieur, il y a environ 150 millions d’années et possédait un certain nombre de caractères qui le distinguait des autres ichthyosaures. Il mesurait ainsi environ 2 m de long, sa cage thoracique était profonde et il avait de petites nageoires et des centaines de dents minuscules, délicates et lisses.

Un nouveau membre dans la famille des ichthyosaures

Si vous vous intéressez à la paléontologie, vous savez sûrement que les ichtyosaures étaient de grands reptiles marins qui ont vécu il y a 248 millions d’années depuis le Trias précoce jusqu’au début du Crétacé supérieur, il y a 90 millions d’années.

Dotés d’un corps profilé leur permettant de se déplacer avec aisance dans l’eau, leurs mâchoires munies de dents coniques faisaient des ichthyosaures des prédateurs hautement adaptés à la faune aquatique du Jurassique.

Comparés avec les squelettes connus d’autres fossiles découverts un peu partout à travers le monde, les restes fossilisés de ce Thalassodraco etchesi, découverts par le Dr Steve Etches à Rope Lake Bay (Dorset, Angleterre) en 2009, constituent une trouvaille très intéressante. Outre l’état de conservation du squelette, les tissus mous de cet ichtyosaure ont en effet également été préservés.

Des caractéristiques qui rendent le T. etchesi particulier

Ce spécimen diffère en effet des autres spécimens d’ichthyosaures de par sa cage thoracique extrêmement profonde, le faisant ressembler à un tonneau. Les paléontologues pensent que cette partie de son corps devait peut-être loger des poumons plus gros qui lui permettaient de retenir la respiration durant longtemps et d’éviter que ses organes internes ne soient écrasés sous la pression.

Il possédait en outre de petites nageoires, ce qui suggère qu’il ait nagé avec un style distinct de celui des autres ichthyosaures, un genre de plongée profonde comme celle des cachalots.

Ce spécimen avait par ailleurs d’énormes yeux, indiquant qu’il pouvait soit voir dans l’obscurité alors qu’il plongeait dans les profondeurs, soit que c’était un spécimen nocturne. Et avec les centaines de dents minuscules totalement lisses, contrairement à celles des autres spécimens d’ichthyosaures qui étaient plus grosses avec des crêtes striées proéminentes, le Thalassodraco etchesi se nourrissait apparemment de calmars et de petits poissons.

Les conclusions de cette étude ont été publiées dans la revue PLoS ONE.

Une vue d’artiste du Thalassodraco etchesi. Crédits Megan Jacobs

Mots-clés paléontologie