Nouvelle-Zélande : L’explosion du volcan de White Island a déja fait 5 morts et pris au piège plusieurs touristes

Ce lundi 9 décembre 2019, une catastrophe s’est produite en Nouvelle-Zélande. Le célèbre volcan de White Island qui attire de nombreux touristes venus des quatre coins du globe est entré en éruption.

Les annonces de la police néo-zélandaise font état d’au moins cinq morts lors de cet incident. Et quant au nombre de disparus, on en dénombrerait actuellement plus de 10, selon les dernières informations.

Le volcan de White Island en Nouvelle Zélande

Le volcan de White Island en Nouvelle-Zélande (crédits Pixabay)

Il est à noter que depuis 1914, aucune éruption volcanique mortelle ne s’est produite sur le White Island avant aujourd’hui. Mais à cette époque, elle a provoqué la mort de 10 mineurs de soufre qui se trouvaient sur l’île.

23 personnes évacuées jusqu’à maintenant, selon la police

En explosant, le volcan du White Island/Whakaari a expulsé énormément de vapeurs et de cendres. Les autorités locales ont indiqué que plus de 50 personnes étaient présentes dans les environs du volcan lors de l’éruption. La Première ministre Jacinda Ardern a d’ailleurs déclaré que ce problème est d’une grande importance pour le pays, raison pour laquelle elle se rendra sur les lieux.

Selon les déclarations de la police, plus de 10 personnes ont été portées disparues et 5 sont mortes jusqu’à présent. Des informations qui ont été apportées par John Tims, le commissaire de la police locale. Ce dernier a aussi précisé que 18 personnes sont actuellement soignées et que la majorité d’entre elles présentent des brûlures graves.

Toujours selon cet officier de police, 23 personnes, y compris celles qui ont perdu la vie, ont été évacuées. Cependant, les opérations de secours ont dû être arrêtées, car les conditions sur le terrain étaient devenues trop dangereuses.

L’explosion de White Island, est encore considérée comme « modérée »

Le volcan de White Island, également connu sous son nom maori, Whakaari est situé au nord-est de Tauranga, et au nord de l’île du Nord, l’une des deux principales îles qui constituent la Nouvelle –Zélande. Même si cette île est inhabitée, elle attire annuellement près de 10 000 touristes venus du monde entier, dont principalement des Australiens.

Même si la dernière éruption mortelle a eu lieu en 1914, depuis 50 ans, ce volcan a connu de nombreuses éruptions. La dernière que nous pouvons noter date de 2016.

Malgré le fait que les panaches de fumée soient visibles à des kilomètres, cette éruption reste considérée comme « modérée » selon l’Agence nationale de gestion des situations d’urgence de la Nouvelle-Zélande.