On a des nouvelles de l’ado qui a hacké les comptes Twitter d’Elon Musk, Obama et d’autres pour gagner des Bitcoins

Pour une fois, tout est dans le titre. Nous venons en effet d’obtenir des nouvelles de l’adolescent qui a hacké les comptes Twitter de plusieurs personnalités, dont Obama et Elon Musk, pour se faire des Bitcoins. Et elles ne sont pas spécialement bonnes. Il vient en effet d’être condamné à une peine de prison de trois ans.

L’histoire remonte à l’année dernière. Un beau matin, des millions d’utilisateurs de Twitter ont eu la surprise de voir défiler de très belles annonces promouvant le Bitcoin. Des annonces émanant toutes de personnalités publiques de premier rang.

Crédits Pixabay

Avec, à chaque fois, de belles promesses. Les annonces en question promettaient en effet aux personnes possédant des Bitcoins de doubler ou même de tripler leur mise.

Quand un ado arrondit ses fins de mois en diffusant une escroquerie de grande ampleur sur Twitter

Bizarre, n’est-ce pas ? Certes, mais beaucoup se sont fait avoir. Il faut dire que les annonces en question n’étaient pas publiées par d’illustres inconnus tels que @KrashMandu91 ou encore @00x00hg, mais pas des personnes comme Barack Obama, Joe Biden, Elon Musk ou même l’insaisissable Kanye West. Un bel argument d’autorité, en somme.

Sauf que ces illustres personnalités n’ont pas réellement publié ces annonces. En réalité, elles ont toutes été victimes d’un hack et la personne à l’origine de cette vaste arnaque n’était autre que Graham Ivan Clark, un adolescent qui avait réussi à pénétrer les systèmes de Twitter pour prendre la main sur des comptes VIP.

Une opération qui s’est montrée visiblement assez lucrative puisque notre adolescent a réussi à récupérer plus de 100 000 $ de Bitcoins avant que Twitter ne suspende ses accès.

A lire aussi : Twitter se lance dans la vente de produits

Trois ans de prison au lieu de dix

Sauf que voilà, aussi doué soit-il, notre ado, âgé tout de même de 18 ans, n’avait pas bien camouflé ses traces et la police a très vite pu remonter jusqu’à lui. Notre escroc naissant a donc été placé en détention et il est récemment passé devant un juge qui semble ne pas avoir spécialement goûté la plaisanterie.

Graham Ivan Clark a en effet été condamné à trois ans de prison.

Alors oui, trois ans dans une prison américaine, c’est quelque chose, mais notre hacker s’en sort finalement bien. A l’origine, le procureur avait demandé une peine minimale de 10 ans de prison. Les avocats de Graham ont cependant réussi à négocier pour que leur client soit condamné comme un “jeune délinquant” puisqu’il avait seulement 17 ans au moment des faits.

A lire aussi : Ne diffusez pas de fake news sur Twitter

3 ans de mise à l’épreuve

En outre, s’il le souhaite, Graham pourra choisir de purger sa peine dans une prison aménagée pour les jeunes adultes. En revanche, une fois sorti de prison, il devra faire face à trois ans de probation. Et en cas de non respect de cette probation, alors il s’exposera à la peine initialement demandée par le procureur. Et donc à un minimum de 10 ans de prison.

Sans grande surprise, Graham n’aura plus le droit d’utiliser un ordinateur sans supervision, et il devra également remettre aux autorités tous les identifiants de ses comptes.

A noter que le hacker a tout de même fait amende honorable en rendant les Bitcoins volés, des Bitcoins qui ont été restitués à leurs anciens propriétaires. On rappellera également que Graham avait deux complices, mais on ignore leur sort.