WhatsApp n’a pas laissé tomber ses nouvelles CGU

WhatsApp n’en a pas encore fini avec ses nouvelles CGU. Non, et il l’a rappelé par le biais d’un article de blog publié cette nuit. Article dans lequel il détaille notamment les actions qui seront menées pour mieux informer les utilisateurs du changement.

WhatsApp fait face depuis plusieurs semaines à une véritable levée de boucliers de la part de ses utilisateurs. En cause, un changement de conditions d’utilisation qui rapprochera encore un peu plus l’application de la maison-mère, Facebook.

Crédits Pixabay

Depuis l’annonce de ce changement, donc, Mark Zuckerberg et ses acolytes font face à de vives critiques, mais aussi à un exode de leurs utilisateurs.

WhatsApp n’abandonne pas ses nouvelles CGU

Beaucoup ont en effet préféré quitter WhatsApp pour se tourner vers des produits concurrents comme Telegram ou encore Signal. Vous trouverez d’ailleurs dans ce dossier une liste d’applications proposant la même chose que le géant des réseaux sociaux.

Face à la fronde, WhatsApp a joué la carte de la prudence en repoussant la mise en place de ces nouvelles CGU. Initialement attendues pour le 8 février, elles n’entreront donc en vigueur qu’au mois de mai. Ce qui laisse bien entendu du temps à Facebook pour calmer les esprits.

Après avoir lancé une vaste opération promotionnelle sur ses différentes plateformes, le géant américain revient donc à la charge avec un article de blog détaillant les mesures qui seront prises dans ces prochaines semaines.

WhatsApp indique ainsi qu’une nouvelle bannière sera intégrée à la solution, une bannière dont le seul et unique but sera de rassurer d’informer les utilisateurs sur les raisons de ces changements et les conséquences qu’elles auront sur nos données.

Il faut en effet rappeler que les nouvelles CGU de WhatsApp exigent que les utilisateurs de la solution partagent leurs données avec Facebook. Beaucoup craignent ainsi que ces fameuses données ne soient ensuite réutilisées pour les programmes publicitaires du réseau social… et soient donc transmises à des tiers.

Une approche en douceur pour éviter les frictions

Dans les faits, ce ne sera cependant pas tout à fait le cas. En Europe, par exemple, Facebook et WhatsApp devront respecter à la lettre la réglementation en vigueur, et notamment le RGPD. Ils auront donc peu de marge de manoeuvre.

En outre, et c’est sans doute le plus important, les CGU de WhatsApp ne porteront que sur les données qui peuvent techniquement être récoltées par l’application. Le contenu des conversations étant chiffré de bout en bout, il n’est donc pas pris en compte.

Reste que les craintes des utilisateurs sont compréhensibles. Ces nouvelles CGU donnent en effet l’impression que WhatsApp cherche à ouvrir une nouvelle porte sur nos données et on comprend dans ce contexte ce qui a poussé de nombreuses personnes à se détourner de l’application.

Facebook n’a en effet pas bonne réputation en la matière. Le scandale Cambridge Analytica est encore dans toutes les mémoires.

Mots-clés whatsapp