Nuke Here, le drôle de message caché dans Google Maps

Google Maps est connu pour les nombreux messages qu’il cache, des messages le plus souvent laissés par des marques ou de facétieux farceurs. Le dernier en date vaut son pesant d’or.

Pour découvrir ce nouveau message, il faut se rendre au Danemark, et plus précisément à Copenhague, dans la capitale du pays. Si vous prenez le temps de survoler la ville en activant la vue satellite du service, alors vous finirez peut-être par tomber sur une bien étrange invitation.

Quel drôle de message, une fois de plus trouvé dans Google Maps

Quel drôle de message, une fois de plus trouvé dans Google Maps

En effet, sur le toit d’un des immeubles du centre-ville se trouve une bien étrange inscription : “Nuke Here”, ce qui peut se traduire par “Frappez ici”. Dans le sens de “frappe nucléaire”, bien entendu.

Un nouveau message trouvé dans Google Maps

Il arrive parfois que ces messages soient laissés par des entreprises, mais cela ne semble pas être le cas ici. Le bâtiment sur lequel figure l’inscription compte en effet une pizzeria, un café, une boutique de vélo et un magasin de vêtements, soit des commerces n’ayant pas grand-chose à voir avec une quelconque frappe nucléaire.

Selon toute vraisemblance, ce message semble donc avoir été laissé par un ou plusieurs farceurs. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fois que cela arrive, bien au contraire. En novembre, par exemple, nous sommes tombés sur un message situé sur le toit du laboratoire de physique de l’Université d’Athènes, un message invitant tout simplement d’éventuels visiteurs venus d’ailleurs à regagner leurs pénates.

Copenhague ne semble pas avoir que des fans

Quelques semaines plus tôt, c’est un autre message encore moins amène qui a été découvert sur le terrain d’entraînement de Roseville, un message que nous éviterons soigneusement de retranscrire ici.

Dans ce cas précis, il est difficile de savoir quand ce message a été tracé. Google indique que la vue repose sur des données cartographiques de cette année, mais on ignore si ce message était déjà présent les années passées. Une chose paraît sûre en revanche, il semblerait que Copenhague n’ait pas que des admirateurs.

En tout cas pas dans ce quartier.

Mots-clés googlegoogle maps