Nuro obtient le permis du California DMV pour tester ses véhicules de livraison sans conducteur

Mardi 7 avril, le Department of Motor Vehicles (DMV) en Californie a autorisé la start-up technologique autonome Nuro, fondée par deux anciens ingénieurs de Google, à tester deux véhicules de livraison sans conducteur dans neuf villes.

Au milieu de la pandémie du COVID-19, les entreprises américaines qui livrent des produits d’épicerie, des articles ménagers et des aliments à emporter s’efforcent de trouver des chauffeurs ainsi que des moyens de livraison qui ne nécessitent pas de contact ou avec un contact minimal. Nuro veut donc contribuer à cette initiative en testant d’abord ses véhicules sans conducteur.

Nuro est la deuxième entreprise après Waymo à recevoir un permis de l’État californien. La startup est désormais autorisée à tester son véhicule R2 à basse vitesse, un véhicule faisant la moitié de la largeur d’une voiture ordinaire et dépourvu de conducteur.

Des conditions à respecter

Selon le DMV, le permis sans conducteur permettrait aux véhicules de circuler à une vitesse maximale de 40 km/h et uniquement par beau temps dans des rues dont la vitesse maximale est de 56 km/h.

Nuro bénéficierait également d’un permis couvrant neuf villes, notamment Atherton, East Palo Alto, Los Altos Hills, Los Altos, Menlo Park, Mountain View, Palo Alto, Sunnyvale et Woodside.

Le Directeur du DMV, Steve Gordon a expliqué que « Nuro a satisfait aux exigences du DMV pour recevoir ce permis afin de tester ses véhicules de livraison sans conducteur sur les routes publiques de Californie. » Il a ensuite ajouté : « La sécurité des automobilistes est la priorité absolue du DMV, et nous ne délivrons pas ces permis à la légère. »

Une contribution durant la pandémie

David Estrada, Directeur des Affaires Juridiques et Politiques de Nuro, a déclaré : « La pandémie COVID-19 a accéléré le besoin du public en services de livraison sans contact. Notre flotte R2 est conçue sur mesure pour changer la nature même de la conduite et du mouvement des marchandises, en permettant aux gens de rester chez eux en toute sécurité pendant qu’on leur apporte leur épicerie, leurs médicaments et leurs colis ».

Il a également précisé : « Notre premier projet est de faire des livraisons gratuites à certains clients de Mountain View et des environs. Cela nous permettra de lancer un service de livraison officiel en partenariat avec des marques et des détaillants locaux. La prochaine étape du processus réglementaire californien consistera à demander un permis de déploiement commercial complet à l’échelle de l’État afin d’offrir nos services aux résidents californiens dans tout l’État ».