Nutrimedia, le site qui veut “scientifiquement” vous aider à distinguer le vrai du faux côté messages nutritionnels

Une alimentation saine est cruciale afin de rester en bonne santé. Aussi, de nombreuses pages sur la toile ou divers articles de magazines proposent souvent des conseils et des informations au sujet de la nutrition. Pour autant, ces conseils nutritionnels et diététiques sont-ils vraiment fondés ?

Une étude menée par Montserrat Rabat, récemment publiée dans la revue PLoS ONE, a voulu répondre à cette problématique en passant à la loupe la méthodologie du site Nutrimedia.

Une assiette de jambon

Crédits Pixabay

Si vous ne le connaissez pas, sachez que Nutrimedia est un site hispanophone, très populaire en Espagne et en Amérique Latine donc, qui se propose d’évaluer la crédibilité des messages, mythes, informations et autres publicités en rapport avec la nutrition et la santé, en faisant appel à une méthodologie scientifique appelée GRADE (Grading of Recommandations Assessment, Development and Evaluation).

Près de la moitié des informations « nutritionnelles » sont incertaines

L’étude menée par Montserrat Rabat et son équipe, a ainsi porté sur les 18 premiers mois de Nutrimedia, au cours desquels la véracité de 30 messages nutritionnels véhiculés dans les médias ou par les mythes ont été examinés, dont 21 concernaient l’alimentation, 6 concernaient les régimes alimentaires et 3 concernaient les compléments alimentaires.

Selon Rabassa, parmi les messages nutritionnels examinés par Nutrimedia, 12 sont des questions souvent posées par les internautes, 9 d’entre eux sont de célèbres « mythes », tandis que les derniers étaient issus d’annonces et d’articles de presse.

En fonction de la véracité de ces messages nutritionnels, Nutrimedia les classait dans 7 catégories distinctes : vrai, probablement vrai, peut-être vrai, faux, probablement faux, peut-être faux et incertain. Résultat, parmi les 30 messages nutritionnels analysés, 14 ont été catégorisés incertains. Parmi ceux-là, on classera le mythe selon lequel « le chocolat serait bénéfique pour le cœur ».

La côte de Nutrimedia ne cesse de prendre de l’ampleur

Selon Gonzalo Casino, le premier responsable du site, la quantité d’études scientifiques abordant le sujet de certains de ces messages nutritionnels est trop faible, et c’est là que le site entre en jeu afin de permettre au public de différencier les messages véridiques de ceux qui sont juste anecdotiques.

Selon Rabassa, la question qui intéresse le plus les internautes est celle qui demande « si la viande est vraiment cancérigène ». D’ailleurs, lorsqu’on tape « viande et cancer » sur Google, la page de Nutrimedia abordant le sujet fait partie des 3 premiers résultats en Espagne. Et sur le site, la page qui traite du sujet est la plus visitée.

La recette de ce succès étant un savant mélange entre les méthodes de vérifications scientifiques et des techniques de présentations conviviales. Nutrimedia a ainsi su sortir du lot afin d’aider le grand public à démêler le vrai du faux.

Mots-clés diététique