Nvidia et MediaTek ensemble pour développer un SoC ARM boosté au RTX

Nvidia et MediaTek viennent de faire une annonce pour le moins surprenante. Les deux géants ont en effet décidé de s’allier afin de développer un processeur ARM boosté au RTX. Processeur tourné vers les ordinateurs portables.

Il faut bien le reconnaître, ce n’est pas l’annonce que nous attendions.

Des cartes graphiques Nvidia
Image par LauraTara de Pixabay

Plus tôt dans la semaine, Nvidia et MediaTek ont en effet annoncé un rapprochement stratégique, avec une ambition clairement affichée : donner vie à une toute nouvelle classe de notebooks.

Nvidia et MediaTek vont s’allier pour donner vie à une puce d’un nouveau genre

L’idée de départ est simple. Il s’agit en effet d’allier le meilleur des deux mondes afin de donner vie à des machines légères, autonomes et puissantes. Chacun des partenaires interviendra donc dans un domaine qui lui est propre. Le CPU sera donc développé par MediaTek et il sera basé sur ARM. Nvidia, de son côté, se chargera du GPU avec pour but d’intégrer des coeurs RTX à la puce.

Une grande première donc, ces coeurs étant habituellement réservés aux cartes graphiques traditionnelles.

Mais ce qui surprend le plus, ce n’est pas la volonté de décliner le RTX à la sauce mobile, plutôt de voir le fondeur travailler avec un partenaire. Jusqu’à présent, Nvidia a en effet fait cavalier seul et il semblerait donc que l’entreprise soit en train de prendre un nouveau tournant.

Pas de calendrier dévoilé

Au final, ce sont finalement les consommateurs qui devraient en sortir le plus gagnant. En combinant leurs savoir-faire, les deux entreprises devraient être en mesure de produire des puces puissantes pour les futurs ultrabooks du marché. Ce qui pourrait du même coup donner un sérieux coup de fouet aux configurations d’entrée de gamme.

En revanche, pour l’heure, Nvidia et MediaTek n’ont annoncé aucun calendrier et on ignore donc quand cette fameuse puce sera lancée, ni même le nom des premières machines qui pourront en profiter.

En tout cas, on ne manquera pas de remarquer que ça bouge beaucoup du côté des semi-conducteurs en ce moment. Google travaillerait lui aussi sur ses propres puces et Oppo pourrait en faire autant de son côté, de même pour Xiaomi.

Mots-clés mediateknvidia