NVIDIA : une intelligence artificielle pour combattre la pandémie COVID-19

Une équipe d’informaticiens de NVIDIA a rejoint le consortium COVID-19 High Performance Computing. Ce dernier réunit des dirigeants du gouvernement américain, de l’industrie et du monde universitaire pour accélérer les recherches sur le COVID-19.

L’objectif du consortium est d’accélérer le développement de méthodes efficaces pour détecter et traiter le coronavirus. NVIDIA soutiendra donc ces chercheurs en leur donnant accès à 30 supercalculateurs d’une puissance de calcul de plus de 400 pétaflops. NVIDIA souhaite également offrir son expérience en IA et en biologie et optimiser le débit des supercalculateurs pour le groupe COVID-19 High Performance Computing Consortium.

Crédits Pixabay

La compagnie prévoit de soutenir les chercheurs en leur fournissant 30 supercalculateurs qui offrent une performance combinée de 400 pétaflops. Selon Engadget, l’entreprise aurait également déjà apporté un certain nombre de contributions à la recherche sur le coronavirus, notamment les 27 000 GPU du Sumit Supercomputer et les nombreux ordinateurs pour le projet Folding@Home.

L’IA contre le COVID-19 !

L’équipe de NVIDIA possède une expertise dans divers domaines critiques : outre l’IA et les supercalculateurs, la découverte de médicaments, la dynamique moléculaire, la génomique, l’imagerie médicale et l’analyse de données sont également à prendre en compte. L’entreprise souhaite donc mettre toutes ces expertises à la disposition du consortium.

Les objectifs de la société sont d’accélérer le travail des scientifiques qui ont besoin de modélisation et de matériels plus performants, d’appliquer l’IA pour les aider à traiter plus de données, plus rapidement pour fournir de meilleures informations en moins de temps et optimiser le débit des supercalculateurs et les performances du domaine informatique du consortium.

S’engager – une priorité

Ian Buck, Directeur Général et Vice-président du département Informatique Accélérée de NVIDIA a déclaré que « Le consortium COVID-19 HPC est le programme Apollo de notre époque ». D’après lui, « ce n’est pas une course vers la lune, c’est une course pour l’humanité. Les fusées sont des supercalculateurs à GPU, et leur carburant est la connaissance scientifique. NVIDIA va aider en faisant voyager ces fusées aussi vite qu’elles le peuvent ».

« Pour réaliser des progrès, il faudra en fin de compte combiner trois ingrédients essentiels : les scientifiques du domaine, les informaticiens et les ordinateurs à haute performance. Nous sommes honorés de jouer un rôle dans cet effort », a-t-il ensuite conclu.

Mots-clés Coronavirusnvidia