NYC.com a été détourné pour héberger un site de torrents pirates

Qui n’a pas un jour rêve d’aller visiter la grosse pomme ? Avant de se lancer dans la découverte de la ville qui ne dort jamais, il est pourtant conseillé de s’informer sur les bons plans sortis et les endroits à visiter ou dans quels établissements séjourner.

C’est là qu’intervient NYC.com, la référence mondiale pour tout ce qu’il y a à savoir sur New York.

Depuis sa création, le site a vendu plus de 100 millions de dollars en inventaire de billets et d’hôtels. Victime de sa popularité, NYC.com a cependant été la victime malencontreuse du site torrent 1337x caché sur un sous-domaine.

La copie de NYC.com hébergerait en effet  un site de torrents pirates accessibles aux internautes.

Des hackers à l’imagination débordante

Les hackers ne sont jamais à court d’imagination lorsqu’il s’agit de piratage et peuvent même devenir très créatifs en matière d’hébergement.

Pour preuve, une copie du très populaire site torrent 1337x a été détectée sur un domaine aussi important que celui du NYC.com.

Ce dernier ne date en effet pas d’hier. Il est opérationnel depuis 1996 et il est donc présent sur la toile depuis deux décennies. C’est sans doute son ancienneté et sa popularité qui ont attiré l’attention des hackers à l’origine de cette attaque détournée.

Un piratage qui aurait pu passer inaperçu

Le site pirate était ainsi hébergé sur le sous-domaine « cdn.nyc.com » du site de la grosse pomme. Il est bien entendu peu probable qu’il s’agisse d’une action volontaire du site.

L’explication la plus logique est qu’il s’agit d’un piratage du domaine du réseau de distribution de contenu (CDN). NYC.com a donc hébergé sans le vouloir des milliers de pages liés à du contenu illicite. Si cette faille de sécurité a échappé aux personnes qui gèrent le site, elle n’est pas passée inaperçue auprès des détenteurs des droits d’auteurs.

Ainsi, des entreprises comme Netflix, Lionsgate, Columbia Pictures ou encore Sony Pictures Television ont envoyé une demande de retrait à Google tout en demandant au moteur de recherche de supprimer les URL de NYC.com. Les premiers avis de retrait sont apparus au début du mois de juin 2018. Depuis, plus de mille URL ont été signalées.

Le porte-parole de NYC.com a indiqué que leur équipe de développement interne travaillait sans relâche pour résoudre le problème au plus vite. Désormais, toutes les visites effectuées sur le sous domaine incriminé renvoient vers le domaine principal.

Mots-clés torrentsweb