L’obésité serait-elle contagieuse ?

L’obésité est reconnue comme une maladie par l’OMS depuis 1997. Suite à cette décision, de nombreuses études ont été menées afin de déterminer les origines de ce trouble et elles ont révélé qu’il pouvait être causé par plusieurs facteurs différents et notamment par un déséquilibre au niveau du microbiote intestinal. Il semblerait cependant que la situation soit encore plus compliquée que prévue. Certains chercheurs pensent ainsi que l’obésité pourrait être contagieuse.

Comme son nom l’indique, le microbiote intestinal désigne tous les micro organismes vivant dans l’intestin. Il s’agit donc de la flore intestinale.

Obésité

L’obésité ne serait pas uniquement une affaire de génétique.

Cet ensemble se constitue de nombreux organismes vivants et notamment de levures, de virus, de champignons ou encore de bactéries.

L’obésité est causée par de nombreux facteurs différents

Plusieurs études ont été menées ces dernières années afin de déterminer l’impact réel de ces organismes sur la masse adipeuse d’un individu.

Une chercheuse du département de neuroscience du Medical College of Georgia a d’ailleurs trouvé en début d’année un lien entre la bactérie E. coli et le sentiment de satiété.

Comment est-ce possible ? Simple, cette bactérie influe sur la sécrétion de leptine et donc sur l’hormone digestive en charge de la régulation des réserves de graisses dans l’organisme.

En janvier dernier, des chercheurs américains ont même testé des pilules spéciales contenant des matières fécales de personnes saines et minces afin de transférer leur microbiote vers des individus obèses. Ils n’ont pas encore publié les résultats de leurs essais mais les premiers retours étaient plutôt encourageants.

Cette fois cependant, la situation est un peu différente.

Certaines bactéries intestinales seraient capables de survivre en dehors de l’organisme

En s’intéressant au microbiote intestinal, le Dr Trevor Lawley s’est rendu compte que certaines bactéries vivant dans l’intestin étaient capables de survivre pendant une courte période en dehors du corps de leur porteur.

Il pense donc qu’elles peuvent se déplacer d’un corps à un autre.

Cette découverte est loin d’être anodine car elle expliquerait pourquoi certaines maladies courent dans les familles. Contrairement à ce que l’on pensait, la génétique ne serait pas la cause de tout car les personnes vivant sous le même toit partagent le plus souvent un microbiome identique.

Hilary Brown, une des collègues du docteur Lawley, pense en effet que les communautés microbiennes jouent un rôle important dans la santé humaine et dans la maladie.

Avec son équipe, elle a d’ailleurs développé un nouveau procédé pour isoler les bactéries gastro-intestinales et pour séquencer leur génome afin de mieux comprendre leur nature… et leur fonctionnement.

Mots-clés médecinesanté