Obligé de vendre sa voiture à cause des achats in-app

Le Dr Muhammad Mutaza, un consultant spécialisé en endocrinologie, a eu la désagréable surprise de découvrir que son fils de sept ans avait dépensé pas moins de 1 289,70 £ en achats in-app. Apple, de son côté, ne lui a remboursé que 207 £. Le médecin a donc été obligé de vendre sa voiture pour pouvoir rembourser le reste.

Le marché des applications mobiles peut être très lucratif. Encore plus lorsque leurs éditeurs optent pour un modèle freemium et proposent des achats in-app au sein de leurs outils.

Un homme se tenant le visage dans les mains
Image par StockSnap de Pixabay

Il est en effet parfois difficile de ne pas se laisser tenter. Et encore plus pour les plus jeunes enfants, qui n’ont pas forcément toujours conscience de la valeur de l’argent.

Son fils a dépensé plus de 1 200 £ en achats in app

C’est précisément ce que prouve cette histoire. Tout a commencé lorsque le Dr Muhammad Mutaza a reçu par courriel une facture provenant d’Apple. Une facture particulièrement épicée. Il a tout d’abord cru à une tentative d’escroquerie ou à un scam comme on en voit souvent sur la toile.

Et il aurait très clairement valu pour lui et pour sa famille que ce soit le cas.

Malheureusement, ce courriel et la facture l’accompagnant étaient parfaitement légitimes. La somme indiquée correspondait ainsi aux achats passés par son fils dans Dragons Rise of Berk, le jeu inspiré de très bon dessin animé de DreamWorks.

A lire aussi : Apple utiliserait des caméras embarquées pour éviter les fuites… et elles ont fuité

Apple a remboursé 207 €

Un jeu qui, comme beaucoup, a opté pour un modèle freemium. Totalement gratuit, il permet ainsi aux joueurs d’acheter des bonus en échange d’espèces sonnantes et trébuchantes.

Le Dr Muhammad Mutaza a bien entendu tenté d’annuler ces achats auprès des services d’Apple. La firme, de son côté, a accepté de lui rembourser une petite partie de l’argent dépensé par son fils. Une somme correspondant à environ 207 £, soit à environ 240 €.

Il lui restait donc plus de 1 000 £ à payer, une somme qu’il n’avait pas sur son compte en banque. Faute de pouvoir s’acquitter de la dette contractée par son fils, le médecin a donc été obligé de vendre la voiture familiale.

Toutefois, il ne compte pas en rester là et il a ainsi indiqué qu’il envisageait de porter plainte contre Apple. Client depuis 2005, il ne comprend pas comment cette dernière peut laisser des enfants procéder à des achats dans des applications. Il déclare ainsi avoir le sentiment de s’être fait escroquer.