Ocean Miner, ou lorsque le minage de Bitcoin est utilisé pour financer la recherche

Il est vraiment possible de faire tout et n’importe quoi avec la cryptomonnaie. Le Bitcoin a été utilisé pour financer des recherches sur la sauvegarde des océans et des faunes et flores marines. C’est la FF de la ville de Los Angeles qui a mis en place ce projet surprenant.

L’agence a donc dévoilé le projet « Ocean Miner » pour la Tara Expéditions Foundation. C’est un système qui se situe entre le blockchain et le « land art ». Sa particularité est qu’il donne aux océans une chance de produire du Bitcoin pour financer sa propre préservation.

Une initiative qui tombe finalement à point compte tenu de l’état de nos océans et de nos mers.

Une idée de génie par un groupe engagé

La Tara Expéditions Foundation parcourt les mers et les océans du monde avec des scientifiques qui étudient de manière proactive l’océan.

Ces expéditions sont réalisées afin de mieux préserver les océans du changement climatique. La mission de la fondation est essentielle, mais elle est souvent confrontée à diverses difficultés. La fondation rencontre notamment des problèmes pour trouver le financement nécessaire à ses actions et à ses recherches.

Puisque les préoccupations environnementales représentent à l’heure actuelle moins de 3% des dons aux organismes de bienfaisance, l’équipe de la Tara Expéditions Foundation a développé, en partenariat avec FF Los Angeles, l’Ocean Miner. Ce nouveau système de turbine hydraulique est installé dans le golfe du Morbihan, en Bretagne, en France, où les courants marins et les marées sont les plus forts.

Le mode de fonctionnement de l’Ocean Miner

La turbine de l’Ocean Miner est naturellement entraînée par la force du courant et convertit alors l’énergie de l’océan en énergie électrique. Un ordinateur lié à Bitcoin Mining est câblé à la turbine, générant une marge en Bitcoin. Cette monnaie numérique est ensuite convertible en euros et peut être immédiatement réinvestie dans la recherche océanographique.

L’ordinateur et ses composants ont été installés dans une petite unité au sommet d’un affleurement rocheux. Il est équipé de miroirs pour minimiser l’impact visuel de sa mise en place sur le rivage. Cela le protège également des intempéries.

Le système est actuellement autonome et autosuffisant. Il est apte à créer sa propre énergie et donc à s’autofinancer par le minage de Bitcoin.

Mots-clés cryptomonnaies