Office 365 : Microsoft protège ses utilisateurs contre les messages en masse

Microsoft a mis au point une nouvelle fonctionnalité pour limiter le trafic ralentissant parfois les serveurs de messageries Office 365 Exchange. Le fait est que lorsque des milliers de personnes appuient sur le bouton « répondre à tous » dans un mail avec plusieurs destinataires, cela engendre le blocage des serveurs de messagerie.

Il a été rapporté qu’à deux reprises, l’entreprise elle-même a subi ce désagrément et notamment lorsque “plus de 52 000 employés ont cliqué sur le bouton répondre à tous, ce qui a fini par obstruer les communications internes de l’entreprise pendant des heures ».

microsoft office

Crédit photo PIXABAY

Si des mails urgents doivent être transmis, alors que l’envoi est temporairement interrompu, cela pourrait avoir des conséquences graves pour le bon fonctionnement d’une société. C’est justement la raison pour laquelle Microsoft vise dans un premier temps les grandes entreprises.

Comment fonctionnera cette nouvelle option ?

Ces goulots d’étranglement, ou plutôt ces vagues de réponses, vont d’abord être détectés, puis stoppés par le biais d’une toute nouvelle fonction de protection. Il a été annoncé que le blocage se fera pendant un temps déterminé afin d’éviter les mauvaises surprises.

En effet, si en l’espace d’une heure, dans une discussion, un utilisateur envoie 10 messages à plus de 5 000 personnes en utilisant l’option « répondre à tous », elle sera automatiquement incitée à modérer ses envois.

De plus, les messages seront bloqués pendant quatre heures. Il s’agit du temps nécessaire pour le serveur de « hiérarchiser les e-mails réels et d’arrêter la vague de courriels». Des courriels qui ne sont pas toujours utiles par ailleurs.

On peut en effet observer dans certains courriels que les réponses ne correspondent pas obligatoirement au sujet de discussion initiale.

Des améliorations prévues

Des améliorations vont être apportées pour que les administrateurs Exchanges puissent personnaliser leur gestion des flux. Par exemple, ils pourront déterminer et limiter des messages envoyés, ou encore, recevoir des notifications pour les alerter en cas d’un éventuel plantage du serveur.

Pour le moment, ce sont surtout les grandes entreprises qui profitent de cette mise à jour faite par Microsoft. C’est la raison pour laquelle la société a déclaré que pour que les moyennes entreprises puissent en bénéficier à leur tour, il faudra encore attendre un petit moment.