C’est la fin du monde ! Feedly est cassé ! [MAJ : on est sauvé]

Feedly, c’est terminé. Pas comme Reader, bien sûr, mais pas loin quand même. Du moins pour le moment. Et depuis le début de l’après-midi. Si la veille, c’est votre truc, vous avez très certainement du vous en rendre compte et c’est assez logique puisque les dysfonctionnements dont est victime le service touchent aussi bien sa version web que ses applications mobiles.

Mais qu’est ce qui se passe ? Pour une fois, ce n’est pas un stagiaire qui a appuyé sur le mauvais bouton. Ce n’est pas non plus la femme de ménage qui a débranché un serveur. Ou deux. Ou plus. Non, en réalité, Feedly est sous le coup d’une attaque menée par une vilaine tribu de pirates virtuels, à grands coups de DDoS.

DDoS Feedly juin14

Dédé quoi ? Dédéoèsse, ou déni de service distribué. Pas sûr que cela vous parle plus. Si vous n’êtes pas familiers de la chose, sachez qu’il s’agit simplement d’une attaque qui a pour vocation à surcharger un réseau avec plein plein de vilains paquets démoniaques. Simple, mais efficace. Preuve en est, cela fait maintenant quelques heures que Feedly est aux abonnés absents.

D’après les informations dont on dispose, la société se serait rapprochée de son hébergeur afin de résoudre le problème. Pour le moment, nous n’en savons pas beaucoup plus mais il y a tout de même une bonne nouvelle dans le lot : nos données personnelles n’ont (apparemment) pas été compromises. Autrement dit, tout va bien pour notre compte, et ça c’est plutôt chouette.

Le truc, c’est que Feedly n’est pas le premier à être victime d’une attaque de ce genre cette semaine. Hier, c’est Evernote qui s’en est pris plein les dents, avec une panne qui a duré pendant quelques heures aussi.

Aller, une grosse pensée pour les techniciens qui bossent sur la question. Ils en auront besoin. Carrément, même.

MAJ : Feedly a repris la main sur ses serveurs et sur son réseau. Depuis cette nuit, aux alentours de minuit, le service est de nouveau disponible et c’est évidemment une très bonne nouvelle pour tous ceux qui ont construit leur veille sur le service. Reste plus qu’à aller lire les 1200 articles qui m’attendent, maintenant.

Mots-clés feedlyweb