OMS : Trump annonce le retrait des États-Unis

C’est officiel, le Président américain, Donald Trump, vient d’annoncer publiquement la sortie des États-Unis de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les motifs évoqués ? L’OMS serait sous le contrôle de la Chine et ferait aveuglement confiance aux informations sur le coronavirus transmises par le géant asiatique.

Pour la petite histoire, l’OMS est une agence spécialisée de l’ONU dédiée à la santé publique. Elle est composée de 194 pays membres dont font partie, parmi d’autres, les États-Unis d’Amérique et la Chine. La seule contribution des États-Unis dans l’effort menée par cette agence s’élève alors à plusieurs millions de dollars par an, soit un peu plus de 20 %  du budget total annuel.

Crédits Pixabay

À l’heure où le Covid-19 infecte plus de 6 millions de personnes et provoque pas moins de 360 000 décès depuis le début de la pandémie, la décision de Trump peut changer radicalement la donne.

Une décision politique ?

Les différends qui existent entre les États-Unis et la Chine ne sont plus à présenter. Et c’est d’ailleurs l’une des causes du retrait des Américains de l’OMS. En effet, selon Trump, « la Chine a un contrôle total sur l’OMS ». Le président américain rajoute de plus que plusieurs réformes ont été proposées par les USA à l’OMS, en plus de leur engagement, mais l’agence n’en a pas tenu compte.

La réponse des États-Unis fût alors, il n’y a pas si longtemps, de geler sa contribution à l’OMS sous prétexte que celle-ci se pliait aux exigences de la Chine et se fiait trop aux informations fournies par les Chinois sur la propagation du virus. Le verdict final est alors tombé : les USA se détachent de l’OMS.

Les conséquences de ce retrait en cette période de pandémie peuvent alors affaiblir lourdement l’OMS. Ce dernier, rappelons-le, est le gestionnaire principal des luttes contre les crises sanitaires publiques. Elle est également en charge de la coordination des tests cliniques à l’échelle internationale ainsi que du développement du traitement contre le Coronavirus. Autant dire, le cœur de la réponse contre le Covid-19.

À lire aussi : Trump menace de quitter l’OMS, qu’il accuse d’être à la soldes des Chinois

La santé mondiale fragilisée

Les retombées engendrées par la décision des États-Unis ont une portée beaucoup plus large que celle de la pandémie. En effet, cette décision impactera de façon importante la santé publique mondiale. Les premières victimes seront alors les pays en voie de développement, ceux qui dépendront de l’OMS pour bénéficier d’un système de santé à peu près convenable.

D’après une déclaration de Rebecca Katz, directrice du Center for Global Health Science and Security à l’Université de Georgetown, à Nature concernant le retrait des États-Unis de l’OMS, « Il est surréaliste de même avoir cette conversation, car il est si difficile de se faire une idée des implications massives [de ce retrait]».

À lire aussi : Les cas de réinfections au Covid-19 seraient en réalité des faux positifs

Mots-clés OMS