On a découvert des particules solaires extrêmement dangereuses pour la Terre

Certaines particules solaires peuvent représenter un danger pour la Terre. C’est ce que nous apprend une étude publiée le 3 mars 2021 dans la revue Science Advances. Les chercheurs de l’University College de Londres et de l’Université George Mason (Etats-Unis) sont à l’origine de cette découverte.

D’après eux, ces particules proviennent des tempêtes solaires et ont une charge énergétique très élevée. Leur présence dans l’atmosphère terrestre peut interférer avec le fonctionnement de tous les appareils électroniques présents sur notre planète. Des faits similaires se sont déjà produits en 1859.

Crédits Pixabay

À cette période, une grande tempête solaire connue sous le nom de Carrington avait perturbé les systèmes télégraphiques à travers l’Europe et l’Amérique.

Des effets dévastateurs

Les auteurs de cette étude ont déclaré qu’une tempête solaire d’une magnitude plus importante que celle de Carrington aurait des effets dévastateurs sur notre planète. Cela est dû à notre niveau d’électrification. Grâce à leurs recherches, les chercheurs pensent avoir trouvé l’origine de ces particules solaires.

Cela devrait permettre de prédire le moment où elles frapperont de nouveau. À en croire les résultats qu’ils ont obtenus, ces particules présentent les mêmes caractéristiques que le plasma des couches inférieures du Soleil, qui est situé dans la chromosphère.

« Dans notre étude, nous avons observé pour la première fois d’où les particules énergétiques solaires viennent », explique le Dr Stephanie Yardley, de l’University College de Londres.

A lire aussi : Windows 10 à moins de 8 € !

Des particules qui se déplacent rapidement

Le Dr Yardley a indiqué qu’une fois libérées, ces particules sont « accélérées par des éruptions qui se déplacent à une vitesse de quelques milliers de kilomètres par seconde. » Cela leur permet alors d’arriver sur Terre en un laps de temps très court, allant de quelques minutes à quelques heures.

Ces études sont encore à leurs prémices. Il est donc encore difficile pour les chercheurs de prédire exactement le moment où ces particules risquent d’entrer en contact avec l’atmosphère terrestre. La prochaine étape de leur recherche consiste à établir des moyens de prédiction précis.

« La compréhension des processus solaires nous permet d’améliorer nos prévisions afin que, quand il y aura une autre tempête solaire, nous ayons le temps d’agir pour réduire les risques. »

Il est à noter que cette découverte a pu se faire grâce aux mesures obtenues par le satellite Wind de la NASA.

Mots-clés terre