On a découvert un nouveau trou noir proche de la Terre

Dans le cadre d’une étude portant sur les systèmes binaires, les astronomes de l’Observatoire européen austral (ESO) ont récemment trouvé un trou noir proche de la Terre. Ces scientifiques, ayant effectué une observation sur une période considérable, ont pu déterminer l’évolution des orbites au cours de plusieurs mois.

Si la découverte a été faite par l’entremise d’un télescope, les étoiles appartenant à cet objet céleste sont visibles à l’œil nu depuis l’hémisphère sud.

Crédits Pixabay

Compte tenu de la difficulté avec laquelle les experts ont trouvé ce trou noir, ils sont persuadés qu’il en existe forcément d’autres un peu loin de la planète bleue. Toujours est-il qu’ils ne sont pas près d’être détectés.

Quoi qu’il en soit, celui qui vient d’être déniché ne risquerait pas d’entrer en contact avec son environnement, du moins pas de manière violente.

Le trou noir le plus proche de la Terre connu jusqu’à présent

Les infrastructures se trouvant au siège de l’ESO au Chili ont permis de mesurer la distance séparant la Terre de ce trou noir. Selon les calculs des astronomes, elle n’est que de 1 000 années-lumière. Il s’agit, ainsi, du trou noir le plus proche de la Terre connu jusqu’à présent.

Il est dissimulé par un système stellaire visible à l’œil nu, qui fait l’objet d’une étude particulière en raison de son caractère binaire. L’origine de cette découverte vient des comportements inhabituels de la première étoile gravitant autour de ce système. D’après les recherches effectuées, elle tourne autour d’un objet invisible tous les 40 jours, donnant alors une piste aux astronomes chargés du projet.

« Un objet invisible ayant une masse au moins 4 fois supérieure à celle du Soleil ne peut être qu’un trou noir », a noté Thomas Rivinius, scientifique de l’ESO, pour confirmer leur conclusion.

D’autres trous noirs en vue ?

Selon les scientifiques, il existerait probablement plusieurs centaines de millions de trous noirs dans la Voie lactée. Toutefois, ils n’en connaissent qu’une infime partie jusqu’à présent. Par ailleurs, ceux qui sont compris dans notre galaxie ne sont rien face à tout le reste.

Ce nouveau trou noir pourrait en cacher d’autres, qui sont plus difficiles à accéder. Le fait est qu’il est quasiment impossible d’y mettre la main en absence d’interactions importantes avec les matières environnantes.

Par contre, les scientifiques ont déjà trouvé un autre système assez proche, qui est connu sous le nom de LB-1. Reste qu’il faut davantage d’observations afin d’en savoir plus.

Mots-clés trou noir