On a découvert une drôle de lueur rouge au centre de la Voie lactée

Grâce aux données obtenues par le télescope Wisconsin H-Alpha Mapper (WHAM), basé au Chili, un groupe de chercheurs de l’université aéronautique Embry-Riddle, aux États-Unis, a découvert une drôle de lueur rouge, similaire à un « drapeau rouge » au centre de la Voie lactée. D’après les astronomes, c’est la première fois qu’on observe un tel phénomène dans cette région.

L’apparition de ce drapeau rouge a soulevé de nombreuses questions parmi les scientifiques. Actuellement, ces derniers tentent de déterminer son origine. D’après les premières hypothèses, cette lueur rouge serait formée d’une grande quantité d’hydrogène gazeux ionisé provenant d’étoiles qui se seraient récemment formées.

L'espace, ou plutôt la Voie lactée

Crédit Pixabay

Ils ont tenté de déterminer l’origine de ce drapeau rouge en le comparant avec les couleurs visibles des lueurs émises par l’oxygène ou le nitrogène ionisés.

Un drapeau rouge situé dans le disque incliné de la Voie lactée

D’après les scientifiques, ce drapeau rouge se situe dans le disque incliné, se trouvant au centre de la Voie lactée. Ils se sont servis du télescope WHAM pour observer à travers un trou de poussières au centre de la Galaxie, afin d’en apprendre plus sur cette étrange lueur.

Le chercheur Matthew Haffner a déclaré que cette méthode avait permis à son équipe de « comparer nos données à celles que nous avions déjà sur de nombreuses galaxies spirales. » Ils ont également pu observer le drapeau rouge à travers des images en trois dimensions.

Une lueur qui provient d’une source inconnue

Pour l’instant, les observations des scientifiques n’ont pas permis de déterminer l’origine de cette lueur rouge. Néanmoins, sa composition peut aider les chercheurs à en savoir plus sur sa source.

« La possibilité de voir le gaz ionisé de nouvelles manières devrait nous aider à découvrir les types de sources qui pourraient être responsables de maintenir ce gaz sous tension » a indiqué le professeur Bob Benjamin, de l’université du Wisconsin-Whitewater.

En commençant par l’étude des émissions visibles provenant de l’azote et de l’oxygène ionisés, les chercheurs ont émis une première théorie sur l’origine de cette lueur étrange.

« Près du noyau de notre Galaxie, le gaz est ionisé par des étoiles nouvellement formées. Toutefois, lorsque vous vous déplacez plus loin, les choses deviennent plus extrêmes et le gaz finit par ressembler à une catégorie de galaxies baptisées LINERs, ou Low Ionization Nuclear Emission-line Region. »

Les chercheurs qui ont observé cette structure ont déclaré qu’elle semblait se déplacer vers la Terre.

Mots-clés astronomie