On a découvert une étoile déformée par l’influence gravitationnelle d’une naine rouge

Le Satellite de recensement des exoplanètes en transit, de son acronyme anglais TESS, a permis une découverte exceptionnelle. À travers la photométrie spatiale, des chercheurs  ont détecté une pulsation insolite liée à une étoile nommée HD 74423.

Après avoir examiné le phénomène, ils ont constaté que l’astre a été déformé par l’influence gravitationnelle d’une naine rouge.

Cette étoile est déformée par l'attraction gravitationnelle de sa planète

Crédits Gabriel Pérez Díaz (IAC)

HD74423 est située à une distance de 1500 années-lumière de la Terre. Elle a approximativement 1,7 fois la masse du Soleil. Elle est orbitée par une naine rouge qui, étrangement, exerce une attraction sur elle. Cette force a provoqué une déformation chez la grande étoile.

Ce changement a fait que l’astre est visible sous la forme d’une goutte d’eau et que ses pulsations deviennent inhabituelles. Cette trouvaille est une première dans l’histoire de l’astronomie.

La première étoile à axe de pulsation oblique connue

Dans un système stellaire binaire, il est possible que l’axe de pulsation d’une étoile constituante soit modifié. Un tel changement est généralement causé par les forces de marée des étoiles binaires.

L’un des responsables de l’étude, Zhao Guo, a affirmé qu’il était fréquent que les étoiles pulsent. Il a ajouté que, habituellement, « l’oscillation de ces étoiles était toujours visible de tous les côtés ». Ce n’est pourtant pas le cas pour  HD 74423.

Normalement, les étoiles émettent une pulsation sur toute leur surface. Cependant, HD 74423 projette une lumière qui ne brille que d’un seul côté. L’oscillation est oblique, « avec un axe de pulsation aligné avec l’axe de marée ».

À cause d’une orbite rapide et serrée

L’étoile HD 74423 est orbitée par une naine rouge. La présence de cette petite étoile a un impact considérable sur le fonctionnement de l’astre hôte, car elle est à l’origine de la déformation de celle-ci.

Les deux étoiles font chacune un tour autour de l’autre en une période d’environ deux jours. Cette orbite rapide et serrée est l’origine de l’attraction entre la grande étoile et sa voisine.

« Les étoiles binaires proches peuvent avoir une forme de larme, de sorte que nous voyons différentes sections de l’étoile à différents moments », a expliqué explique Guo. « C’est ainsi que nous avons pu être sûrs que les pulsations n’étaient trouvées que d’un seul côté de l’étoile, les minuscules fluctuations de luminosité apparaissant toujours dans nos observations lorsque le même hémisphère de l’étoile était pointé vers le télescope ».

Au sein de la communauté astronomique,  la découverte de HD 74423 a ravivé l’espoir de trouver d’autres étoiles présentant une pulsation similaire afin de mieux les cerner.

Les résultats de la recherche ont été publiés dans Nature Astronomy.

Mots-clés astronomie