On a découvert une étoile qui se déplace à 8 % de la vitesse de la lumière

Des chercheurs de l’université de Cologne en Allemagne, ont étudié de près un trou noir supermassif baptisé Sagittarius A*, situé au centre de notre galaxie. À l’issue de leurs observations, ils ont annoncé à travers une étude publiée le 11 août 2020 dans la revue The Astrophysical Journal la découverte de l’étoile la plus rapide observée à ce jour.

Les scientifiques ont repéré cette étoile, baptisée S4714, en se servant du Very Large Telescope (VLT), de l’European Southern Observatory (ESO). Elle était accompagnée de quatre autres étoiles qui se trouvaient dans l’orbite de Sagittarius A*.

Un ciel étoilé

Photo de Trevin Rudy – Unsplash

D’après les chercheurs, S4714 se déplacerait à une vitesse de 24 000km/s, avoisinant 8% de la vitesse de la lumière.

Une étoile située à 1,9 milliard de kilomètres de Sagittarius A*

Les astronomes ont indiqué que cette étoile se trouvait actuellement à 1,9 milliard de kilomètres de Sagittarius A*. Néanmoins, S4714 se rapprocherait lentement de ce trou noir. À l’heure actuelle, les chercheurs essayent de déterminer son origine.

À en croire les premières hypothèses, elle serait le produit de la dislocation de systèmes binaires. Il en serait de même pour les quatre autres « étoiles S » qui ont été retrouvées à proximité de Sagittarius A*. Cela veut dire qu’en perturbant un système d’étoiles binaires, le trou noir emprisonne l’une d’entre elles dans son orbite et rejette l’autre dans l’espace.

À lire aussi : On a découvert dans notre galaxie des étoiles uniques en leur genre

Des observations plus précises avec l’Extremely Large Telescope (ELT)

Les experts ont été surpris de découvrir la vitesse à laquelle se déplace S4714. D’après eux, cette étoile serait capable de faire le tour de la Terre en seulement 1,5 seconde. Ces derniers ne se sont pas concentrés que sur l’étude de S4714. Ils se sont également intéressés aux autres étoiles S.

Ils se sont notamment penchés sur le cas de celle qui est baptisée S4711. Les chercheurs ont indiqué qu’il s’agissait de l’étoile S avec la plus courte période orbitale. En effet, elle effectuerait le tour de Sagittarius A* en seulement 7,6 ans.

Les scientifiques prévoient de mener des études plus approfondies sur les étoiles S. À terme, elles pourraient permettre de vérifier de célèbres théories scientifiques. L’utilisation de télescopes plus sophistiqués comme l’Extremely Large Telescope (ELT) devrait les aider dans leur tâche. Néanmoins, il faudra s’armer de patience, car cet instrument ne pourra être utilisé qu’à l’horizon 2025.

À lire aussi : On a retrouvé une étoile perdue depuis des décennies

Mots-clés astronomieétoiles