On a découvert une nouvelle extinction de masse

Depuis sa naissance il y a plus de quatre milliards d’années, la Terre a connu cinq grandes extinctions de masse durant lesquelles plus de 75 % des êtres vivants sur terre et dans les océans ont été complètement éradiqués de la surface de la planète. Eh bien figurez-vous qu’il y en a eu d’autres ! Une autre extinction massive a en effet été découverte par un groupe international de chercheurs.

Dans une étude publiée le 16 septembre dernier dans la revue Sciences Advances, les chercheurs ont indiqué avoir mis à jour des preuves géologiques et paléontologiques qui témoignent qu’une autre extinction majeure de la vie s’est produite sur notre belle planète il y a près de 233 millions d’années.

Crédits Pixabay

Baptisée l’épisode pluvieux du Carnien, cette sombre époque aurait favorisé le règne des dinosaures.

D’importants changements climatiques

Dirigés par Jacopo Dal Corso de l’Université chinoise des géosciences de Wuhan et Mike Benton de la School of Earth Sciences de l’Université de Bristol, les chercheurs ont découvert des preuves que d’importants changements climatiques seraient à l’origine de cette sixième extinction massive. Ils ont également découvert que les changements auraient été causés par des éruptions volcaniques dans la province magmatique de Wrangelia située à l’ouest du Canada actuel.

« Le pic des éruptions a eu lieu lors du Carnien », a indiqué Jacopo Dal Corso. « J’ai étudié pendant plusieurs années les signes géochimiques des éruptions et mis en évidence leurs effets dans l’atmosphère. Ils étaient si puissants qu’ils ont émis de vastes quantités de gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone, ce qui a provoqué une explosion du réchauffement climatique ».

Des conséquences catastrophiques

Suite à cette catastrophe écologique, près d’un tiers des animaux marins ont disparu des océans. Sur terre, les grands herbivores ont laissé la place aux dinosaures qui, même s’ils existaient déjà depuis des millions d’années, ne proliféraient pas encore sur Terre. Comme l’explique Mike Benton : « nous savons maintenant que les dinosaures sont nés quelque 20 millions d’années avant cet événement, mais ils sont restés assez rares et sans importance jusqu’à l’épisode pluvial Carnien. Ce sont les conditions soudaines et arides après l’épisode humide qui ont donné leur chance aux dinosaures. »

Les changements climatiques auraient également entraîné l’apparition de nombreux groupes modernes de végétaux et animaux tels que les premières tortues, crocodiles, lézards et autres premiers mammifères. Dans les océans, ce sont les récifs coralliens et groupes de planctons modernes qui ont vu le jour suite à l’épisode Carnien.

Comme quoi, d’un point de vue biologique, cette grande extinction de masse représente ainsi un important pivot de l’évolution de la vie sur Terre !