On a des nouvelles de l’administrateur présumé de KickassTorrents

KickassTorrents a pendant été l’une des figures emblématiques du warez, mais tout a basculé le 20 juillet 2016 lorsque le domaine a été saisi par le gouvernement des États-Unis.

Une action implacable… et finalement très logique. Loin d’être un simple site de niche, KickassTorrents était devenu un pilier dans le petit monde des annuaires de torrents, parvenant même à voler la vedette à The Pirate Bay.

Une photo de pirate

Crédits Pixabay

Face à une telle popularité, les ayants droit ne pouvaient rester les bras croisés, mais leur action n’a pas tout à fait eu l’effet escompté.

KickassTorrents, une figure emblématique du warez

Tout comme Zone-Téléchargement, KickassTorrents a en effet renaît de ses cendres quelques semaines plus tard sous l’impulsion d’une partie de l’ancienne équipe, et sous une nouvelle adresse : katcr.co.

Une renaissance d’ailleurs assez prévisible. Les actions menées contre les sites pirates se sont toujours soldées par leur fermeture… puis par leur réouverture.

Mais Artem Vaulin, son ancien administrateur présumé, n’a pas réussi à passer entre les mailles du filet. L’homme, originaire d’Ukraine, a été arrêté dans un aéroport polonais pour ensuite être transféré dans une prison locale, avant d’être libéré sous caution. Et cela ne fait bien entendu pas plaisir au gouvernement américain.

Loin de là, puisque ce dernier a fait une demande d’extradition afin de pouvoir juger l’homme sur son propre territoire.

Artem Vaulin risque d’ailleurs gros puisqu’il est accusé d’avoir partagé pour plus d’un milliard de dollars de contenus en ligne :

“Vaulin est accusé d’avoir administré le site Web de partage de fichiers illégal le plus visité aujourd’hui, responsable de la distribution illégale de plus d’un milliard de dollars de documents protégés par des droits d’auteur”, a déclaré Leslie R. Caldwell, qui était alors procureur général adjoint de la division pénale du ministère de la Justice.

À lire aussi : Tiens, on peut acheter l’un des domaines de KickassTorrents

Une extradition… en attente

Mais il semblerait que du côté de l’accusé, on ne soit pas très réceptif aux demandes du procureur général adjoint.

Les avocats de Artem Vaulin continuent effectivement de s’opposer à la demande d’extradition du gouvernement américain. Leur client est d’ailleurs toujours en liberté puisque sa caution a été payée.

Contactée par TorrentFreak, l’équipe de défense Vaulin a d’ailleurs fait savoir que les demandes répétées du gouvernement américain étaient pour le moment restées lettre morte.

L’affaire KickassTorrents rappelle bien entendu beaucoup l’histoire de Megaupload. Cela fait à présent huit ans que le gouvernement américain réclamé l’extradition de Kim Dotcom, mais ce dernier se trouve toujours en Nouvelle-Zélande, et ce en dépit des nombreuses pressions politiques dont le gouvernement néo-zélandais a fait l’objet.

À lire aussi : KickassTorrents a un nouveau clone un peu particulier

Mots-clés kickasstorrents