On a des nouvelles du biohacker qui souhaite transformer son pénis en vibromasseur

Rich Lee travaille depuis plusieurs années sur un implant visant à transformer son pénis en vibromasseur. Pour de vrai. Le produit est prêt et l’opération aura lieu dans trois ou quatre mois.

Rich a la trentaine bien tassé et il est originaire de l’Utah, aux États-Unis. Passionné de biohacking, cet homme d’affaires se définit comme un Grinder. Il pense donc que l’être humain peut guérir de ses imperfections en étant augmenté – ou modifié – par le biais d’implants cybernétiques.

Rich Lee

Rich Lee lors du dernier BDYHAX. Crédits ; YouTube.

Ce mouvement est porté par de nombreuses personnalités, et notamment par plusieurs scientifiques de renoms comme Steve Mann ou encore la fameuse Natasha Vita-More.

Rich Lee, un passionné de biohacking avant tout

Rich s’est retrouvé sous les feux des projecteurs en 2013 après s’être fait greffer des écouteurs intra-auriculaires au niveau de ses oreilles pour pouvoir écouter de la musique en toute discrétion. Il a remis le couvert quelques mois plus tard en se faisant implanter deux aimants au niveau des doigts. Notre ami souhaitait en effet pouvoir sentir les champs électromagnétiques qui l’entourent.

Loin d’en rester là, Rich a subi deux autres opérations dans les années suivantes afin de se faire implanter une puce NFC et un thermomètre.

Il a commencé à travailler sur un autre appareil assez particulier en 2011 : le Lovetron 9000. Pourquoi particulier ? Tout simplement, car cette prothèse vise à transformer le pénis de notre biohacker en vibromasseur.

Rich était marié à l’époque. Ce projet a malheureusement eu raison de son mariage. Son épouse l’a quitté et notre ami a très mal vécu la séparation. Il a donc remisé son projet au fond d’un placard.

Il a rencontré une femme quelques années plus tard. Le coup de foudre. Passionnée elle aussi de biohacking, elle l’a encouragé à reprendre le travail sur son implant.

Lovetron 9000 : une prothèse pour transformer son pénis en vibromasseur

Ne maîtrisant pas forcément la question médicale, Rich s’est associé à Ascendance Biomedical pour élaborer son dernier prototype. L’appareil est presque fini et notre biohacker de l’extrême prévoit de se le faire poser un peu plus tard dans l’année, avant la fin du premier semestre si tout va bien.

Le Lovetron 9000 se compose de plusieurs pièces. Le vibreur mesure la taille du pouce et il sera implanté sous la peau du pubis, au-dessus du pénis. L’intervention nécessitera une simple anesthésie locale. Le moteur, la batterie et le commutateur seront placés un peu plus loin. Ils permettront à l’appareil de générer une vague vibratoire à travers tout le pénis.

Pour le mettre en route, Rich n’aura pas besoin de presser un bouton. Il n’aura qu’à passer les doigts au-dessus du capteur.

Après la pose, Rich devra attendre deux semaines pour que les tissus cicatrisent. Il pourra ensuite tester son implant.