On a évité le pire en Antarctique

Il y a quelques jours, une collision a été évitée de peu entre la barrière de Brunt et un iceberg baptisé A-74. Les images de cet incident ont été capturées par le satellite Copernicus Sentinel-1 de l’Agence spatiale européenne (ESA). Sur celles-ci, l’iceberg A-74 frôle dangereusement la barrière de Brunt.

Heureusement, avant qu’une violente collision ne se produise, l’iceberg dévie de sa trajectoire pour reprendre son bonhomme de chemin. D’après les chercheurs, un impact entre la barrière de Brunt et l’A-74 aurait eu des conséquences dramatiques. Cela aurait aggravé l’état de la banquise qui se fragmente déjà à plusieurs endroits.

Un iceberg en Antarctique
Image par 358611 de Pixabay

Pour le moment, les scientifiques ne savent pas encore ce qui a causé le détachement de l’iceberg A-74 de la barrière Brunt. Ils n’ont pas établi de lien avec le changement climatique.

A lire aussi : Il y a des lacs cachés sous l’Antarctique

Un iceberg à la dérive

L’iceberg A-74 s’est détaché de la barrière de Brunt le 26 février 2021. Ainsi, c’est un énorme bloc de glace de 1270 km² qui est parti à la dérive. Les images enregistrées par le satellite Copernicus montrent cependant qu’il ne s’est pas éloigné de la banquise à laquelle il était rattaché. Les courants océaniques se sont assurés que l’A-74 reste aux alentours de la barrière de Brunt.

Pendant des mois, aucun incident n’a été signalé. Néanmoins, entre le 9 et le 18 août 2021, l’iceberg A-74 a commencé à se déplacer de façon inquiétante. Des vents venant de l’est l’ont poussé à se rapprocher dangereusement de la barrière de Brunt. On notera qu’il y a quand même eu un léger impact, mais il était sans gravité.

A lire aussi : En Antarctique, un lac a disparu

Une barrière de glace déjà fragilisée

D’après Mark Drinkwater, un chercheur de l’ESA, la collision entre l’iceberg A-74 et la barrière de Brunt aurait entraîné le détachement d’un énième bloc de glace.

« Le morceau en forme de nez de la banquise, qui est encore plus grand que l’A-74, reste connecté, mais à peine. »

Un tel impact aurait « accéléré la fracture du pont de glace restant, le faisant se détacher. » Pour éviter que cela se produise à l’avenir, les chercheurs continueront « à surveiller régulièrement la situation à l’aide de l’imagerie satellite Sentinel-1. »

En mai 2021, un iceberg baptisé A-76 s’était déjà détaché de la barrière de Brunt. Laura Gerrish, chercheur du British Antarctic Survey, a déclaré que cela faisait « partie des cycles naturels des plateformes glaciaires. »

Mots-clés antarctique