On a localisé le premier sursaut radio rapide de la Voie lactée

Les FRB fascinent les astronomes depuis près de deux décennies maintenant et nous sommes peut-être sur le point de percer leur secret. Preuve en est, des chercheurs ont réussi à retracer l’origine du tout premier sursaut radio rapide détecté dans notre galaxie.

Le tout premier FRB a été découvert en 2007 lorsqu’une équipe de chercheurs travaillant sous la direction de Duncan Lorimer ont repéré un signal bref et intense dans un relevé astronomique du Petit Nuage de Magella.

Une photo représentant l'immensité de l'Univers

Photo de Thomas Grams – Unsplash

À l’époque, peu d’astronomes ont donné crédit à la découverte, mais tout a bien entendu changé cinq ans plus tard lorsque d’autres signaux extraterrestres similaires ont été découverts.

Les FRB, un mystère en passe d’être élucidé

Depuis, les détections se sont intensifiées et les astronomes ont identifié des dizaines de signaux différents. Plus intéressant encore, certains d’entre eux semblent même se répéter… et suivre un schéma.

L’affaire a pris une toute nouvelle tournure l’été dernier lorsque l’équipe de M. Bannister a réussi à déterminer l’origine de FRB 180924 en utilisant une technique reposant sur un principe similaire à celui de la triangulation. Plusieurs expériences similaires ont en effet eu lieu au cours des derniers mois et un astrophysicien du nom de Shivani Bhandari a ainsi réussi à retracer à son tour l’origine de trois autres sursauts rapides.

Or justement, en mai dernier, des astronomes ont détecté pour la première fois un FRB provenant de la Voie lactée, et donc de notre propre galaxie. Et un peu plus d’un mois plus tard, nous pensons savoir d’où vient le signal.

Si l’on en croit un article publié dans la revue Nature la semaine dernière, alors le tout premier FRB de la Voie lactée trouverait son origine dans un système lointain, et plus précisément dans une étoile connue sous le nom de SGR 1935 + 2154. Il y a plus intéressant cependant.

L’étoile en question n’est pas tout à fait comme les autres. Il s’agit en effet d’un magnétar, et donc d’une étoile à neutrons possédant un champ magnétique extrêmement intense.

À lire aussi : On a détecté un FRB venant de notre galaxie

Un lien direct avec les magnétars ?

Si vous n’êtes pas familier de la chose, alors il faut rappeler que les étoiles à neutrons ont été évoquées pour la toute première fois en 1992 dans un article publié par Robert Duncan et Christopher Thompson. Nous ignorons encore beaucoup de choses à leur sujet, mais ces corps résultent des supernovas et ils ont pour principale caractéristique leur champ magnétique.

Extrêmement intense, ce dernier est en effet capable d’émettre des radiations électromagnétiques de haute énergie à travers l’espace. Des radiations capables de se déplacer sur de très grandes distances.

En 2004, par exemple, la Terre a été balayée par une onde d’énergie résultant de l’explosion d’un magnétar situé à 50 000 années-lumière de sa position.

Cette découverte est bien entendu très importante. Cela fait à présent plusieurs années que les astronomes supposent l’existence d’un lien entre les FRB et les magnétars. Cette nouvelle étude ne permet pas de vérifier cette assertion, mais elle semble en tout cas aller dans ce sens.

À lire aussi : Le mystère des FRB bientôt résolu ?

Mots-clés astronomiefrb