On a maintenant une preuve scientifique de la bisexualité chez l’homme

Si la bisexualité chez les femmes a depuis longtemps été acceptée par la société (et par la science), le fait que les hommes peuvent eux aussi être sexuellement attirés par les deux sexes a toujours suscité les débats. En effet, la science n’a pas, jusqu’à présent, été capable de trancher sur la question.

Une équipe de chercheurs anglais et américains viennent toutefois d’apporter une preuve concrète de la bisexualité chez les hommes. Une étude publiée récemment dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

Une parade Gay Pride

Photo de Kevin Christian. Crédits Pixabay

Dans le cadre de cette nouvelle étude, les chercheurs se sont basés sur les résultats de toutes les études précédemment réalisées. Des études qui ont exploré la propension de sujets qui se disent bisexuels à être excités, en présence de vidéos destinées à tester la véracité de ces désirs sexuels.

Une compilation des résultats de 8 précédentes études

Selon ces chercheurs, les études réalisées jusqu’à présent sont globalement affirmatives sur la question de la bisexualité masculine. Mais jusqu’à présent, le doute a toujours subsisté.

Ces huit études (américaines, anglaises et canadiennes) ont fait appel à des panels de sujets mâles affirmant être bisexuels, afin de tester la réactivité de leurs pénis. On a constaté que ces hommes sont réellement excités en voyant des personnes de chaque sexe, au cours de leurs ébats dans des vidéos érotiques.

En se basant sur les résultats de toutes les précédentes études en la matière, puis en les analysant sous un nouveau jour, les chercheurs ont conclu que les hommes peuvent être sexuellement attirés autant par des hommes que des femmes, et ce, sans pour autant être foncièrement homosexuel ou hétérosexuel.

Une preuve scientifique mettant fin au débat

On peut désormais écarter le doute sur l’effectivité de la bisexualité chez les hommes, et selon les chercheurs, la science a enfin “dit son dernier mot sur le sujet”.

En effet, les résultats de cette nouvelle étude écartent l’hypothèse selon laquelle un homme est soit hétérosexuel soit homosexuel et ne pourrait pas être bisexuel. Ainsi, les scientifiques affirment que la « bisexualité masculine » est bel et bien réelle, et que c’est un « phénomène naturel ».

En outre, l’existence de degrés de bisexualité est également avancée par ces chercheurs. Ainsi, « certains hommes penchent davantage vers l’homosexualité, d’autres davantage vers l’hétérosexualité, et certains peuvent également être autant excités par des personnes des deux sexes ».

C’est ici pour consulter les résultats de cette étude.

Mots-clés nsfysexualité