On a peut-être détecté pour la première fois un FRB venant de notre galaxie

Les sursauts radio rapides ou FRB (Fast Radio Burst) ont toujours intrigué les scientifiques. Depuis la découverte de ces étranges signaux, la communauté scientifique s’est posé de nombreuses questions. La plupart d’entre elles sont restées sans réponses. Les FRB sont des signaux radio qui ne durent, en général, que quelques millisecondes, mais qui ont la capacité d’émettre plus d’énergie que 500 millions de soleils.

Des centaines de FRB ont été répertoriées par les scientifiques. Toutefois, jusqu’à ce jour, personne n’a pu déterminer clairement l’origine de ces phénomènes. Si certains pensent que ces signaux proviendraient d’une civilisation extraterrestre, d’autres croient qu’il s’agit de restes de supernova. Aucune de ces hypothèses n’a été confirmée par la communauté scientifique.

FRB

Récemment, des astronomes ont fait une découverte qui pourrait nous permettre d’en apprendre plus sur ces signaux. Ces derniers pensent avoir détecté pour la première fois un FRB venant de notre galaxie.

Des signaux émis par un magnétar

Le 27 avril 2020, de nombreux instruments, dont le télescopent Swift Burst Alert et le satellite AGILE, ont repéré un magnétar en pleine activité à environ 30 000 années-lumière de notre planète. Il s’agit d’une étoile à neutrons dotée d’un champ électromagnétique très intense.

Ce magnétar, baptisé SGR 1935+2154, a émis des signaux tellement intenses que les observatoires du monde entier ont pu les détecter en dépit du fait que le phénomène n’ait duré que quelques millisecondes.

Un indice sur les origines des FRB ?

Le 28 avril 2020, le radiotélescope interféromètre canadien CHIME (Canadian Hydrogen Intensity Mapping Experiment) a détecté un signal émis par SGR 1935+2154. Il était tellement puissant que le CHIME n’a pas pu le quantifier. Le projet STARE2 (Survey for Transient Astronomical Radio Emission 2) a détecté le même signal.

Des chercheurs ont alors suggéré que les magnétars pourraient être à l’origine des FRB. D’après Shrinivas Kulkarni, astronome au sein de la California Institue of Technology, « Dans l’esprit de la plupart des scientifiques, ce phénomène établit l’origine des FRB comme provenant des magnétars. »

Pour Jason WT Hessels, de l’Institut néerlandais de radioastronomie, cette découverte soulève d’autres questions :

« Il est fondamentalement garanti que certaines sources FRB doivent être, par analogie, des magnétars éclatants mais une question clé demeure : sont-elles toutes des magnétars ou les FRB proviennent-ils d’une variété d’origines différentes ? »

Mots-clés astronomiefrb